Fiscalité

Vous êtes salariés ? Vous pouvez déduire ces frais professionnels de vos impôts !

Vous êtes salariés Vous pouvez déduire ces frais professionnels de vos impôts !

Les salariés font partie intégrante des contribuables français qui paient des impôts. C’est essentiel au bon fonctionnement de l’économie. Pour vous aider à alléger votre facture fiscale, l’administration vous permet de déduire certains frais professionnels. Desquels ?

Zoom sur la déduction forfaitaire et les frais réels déductibles pour un salarié

Les salariés travaillant légalement en France bénéficient d’une déduction forfaitaire de 10 %. En principe, elle s’applique automatiquement à vos revenus, c’est-à-dire à votre salaire imposable. Plafonnée à 13 552 €, cette déduction fiscale couvre généralement les dépenses courantes. En tête de la liste figurent notamment les frais de repas (en local) ou encore les frais de déplacement (vers le lieu de travail).

A l’évidence, toutes les dépenses du salarié n’entrent pas nécessairement dans le cadre de cette déduction forfaitaire. C’est notamment le cas des notes de restaurant, le télétravail, les déplacements professionnels (vers un hôtel par exemple) ainsi que les frais de déménagement. Si votre employeur est assez généreux, il assumera ces dépenses. Dans ce cas là, elles sont exonérées d’impôts . Idem en cas d’ indemnisation .

L’autre solution alternative consiste à déduire vos frais professionnels en prenant en compte leur montant réel. Vous abandonnez ainsi à la déduction forfaitaire de 10 %. En contrepartie, différentes dépenses sont déductibles :

  • Vos frais de transport, de votre domicile à votre lieu de travail.
  • Vos frais de nourriture.
  • Vos frais de formation.
  • Vos frais de documentation.
  • L’usage de votre véhicule personnel à des fins professionnelles.
➡️ À lire aussi :   Exonération de la taxe foncière grâce aux travaux de rénovation énergétique

Bien entendu, il ne s’agit pas d’une liste exhaustive. Pour déduire vos frais réels , vous avez besoin de quelques pièces justificatives à présenter au service des impôts. Le cas échéant, vous devez les conserver pendant une période minimum de 4 ans.

La déduction des frais de télétravail : comment ça marche ?

Si vous avez choisi la deuxième option, c’est-à-dire la déduction de vos frais réels , il y a certains points à souligner. Afin de bénéficier de cet avantage fiscal non négligeable, il faudra d’abord réintégrer à votre salaire imposable les éventuelles indemnités octroyées initialement pour effacer vos frais professionnels. Idem pour la participation de votre employeur aux frais de transport en commun, tickets-restaurant ( plafonnés à 6,91 €.jour ) ou frais d’abonnement à des services de location de vélos.

En ce qui concerne les frais de télétravail, l’administration fiscale prévoit une déduction forfaitaire de 2,50 €/jour de télétravail . De quoi vous permettre de bien estimer le montant des frais supplémentaires afférents. Notons toutefois que vous ne pouvez déduire que 500 € par an .

Grâce à cet avantage fiscal, vous pouvez réduire vos frais d’internet et de téléphone . Idem pour l’achat de matériel, de mobilier et de fournitures informatiques. En vous justifiant de la nécessité de vous rendre en local, cette déduction s’applique également aux frais de déplacement (domicile/travail). Idem pour les dépenses liées à l’utilisation d’une pièce au prorata de la surface occupée et du temps de télétravail (chauffage, eau, électricité, impôts locaux, etc.).

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.