Retraite

Vieillir chez soi ou en EHPAD : quelle est l’option la moins chère ?

Vieillir chez soi ou en EHPAD quelle est l'option la moins chère 

La plupart des Français souhaitent passer leurs vieux jours à domicile, notamment pour des raisons financières. Pourtant, on constate aussi une hausse des intégrations dans les Ehpad, ainsi quelle est la meilleure solution pour limiter les dépenses ?

Maintien à domicile et Ehpad : avantages et inconvénients

Vieillir à domicile, c’est l’option privilégiée par de nombreux Français. À la maison, ils ont leurs habitudes qu’ils ne souhaitent pas changer en s’installant ailleurs. De plus, ils ont leur quartier où ils ont tissé des liens forts avec les voisins, les commerçants, etc. Cette solution est à prioriser si la personne possède encore une bonne autonomie.

Cependant, ceci entraine certaines contraintes de l’aidant. En effet, celui-ci doit être présent. Aussi, il faudra prévoir les services d’assistance à domicile. Dans le même temps, le logement devrait être aménagé pour s’adapter aux capacités des résidents.

Contrairement aux idées reçues, il y a une grande variété d’Ehpad qui dépend du niveau d’autonomie et de l’état de santé de la personne âgée. Selon l’établissement, les services proposés sont pensés pour satisfaire tous les besoins des résidents.

Cependant, ces services ont des coûts qu’il faut prévoir avant de choisir cette option. C’est le cas pour l’hébergement qui est à la charge soit de la famille soit de l’occupant ou encore les soins qui reviennent à l’assurance-maladie. Sans oublier le frais de la dépendance dont une partie est financée par le conseil départemental.

➡️ À lire aussi :   La retraite en vue : préparez-vous à un parcours administratif semé d'embûches

Vieillir à domicile, quels sont les coûts ?

Certes, de nombreux Français favorisent cette option en considérant que c’est la solution la moins chère. Par ailleurs, selon les études effectuées par Retraite.com et Silver Alliance, il faut prévoir en moyenne 1 216 euros par mois pour le maintien d’un individu âgé à domicile.

Il s’agit d’un montant qui a été calculé sur 20 ans pour les personnes entre 65 à plus de 85 ans. Évidemment, celui-ci comprend le coût de différents services comme les soins à domicile, le portage du repas, etc. Cependant, le prix de l’hébergement n’est pas inclus dans ce calcul, pour les personnes qui ne sont pas propriétaires.

Qu’en est-il des coûts en Ehpad ?

En général, les EHPAD ont une image négative pour certains Français, tandis que d’autres catégories de populations privilégient ces solutions. Contrairement à certaines appréhensions, le coût de ces établissements peut être semblable, voire même en dessus du maintien à domicile pour les personnes âgées qui n’ont pas de logement. En 2019, le tarif moyen des Ehpad était de 2 004 euros incluant évidemment l’hébergement ainsi que les soins.

➡️ À lire aussi :   Comment cumuler votre pension de réversion et votre retraite ?

Par ailleurs, le prix médian du maintien à domicile qui a été enregistré ne prend pas non plus en compte les besoins des séniors qui augmentent au fil des années. Dans les établissements comme les Ehpad, l’âge moyen d’admission est de 85 ans et 8 mois. Au-delà de cette période, il y a une hausse importante du coût d’indépendance pour les résidents.

Ainsi, même si le maintien à domicile semble être la solution préférée des Français, les Ehpad paraissent plus intéressants financièrement, surtout pour les séniors de plus de 85 ans.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.