Actualités des séniors

Vers une solution pour les séniors hors emploi : le temps partiel aménagé proposé par le gouvernement

Vers une solution pour les séniors hors emploi le temps partiel aménagé proposé par le gouvernement

La situation professionnelle de certains seniors est loin d’être confortable. En effet, certains d’entre eux sont sans emploi et ne sont pas encore arrivés à l’âge de la retraite. Un phénomène qui a alerté le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, qui a proposé la mise en place du temps partiel aménagé. Mais en quoi cela consiste-t-il réellement ?

Séniors hors emploi : zoom sur la situation en France

Arrivés à un certain âge, de nombreux seniors peinent à trouver un emploi. Cela est souvent dû à la tendance des entreprises à exclure les plus de 55 ans du marché du travail. Selon le ministre de l’Économie, parmi la zone de l’OCDE, la France est l’un des pays avec un taux de chômage élevé.

En effet, en 2022, par exemple, le taux d’emploi des individus entre 55 ans à 64 ans était dans les alentours des 56,9%, contre près de 82,5% pour les actifs entre 25 à 49 ans.

Mais les chiffres récents sont-ils donc faussés ? La réponse est non. Sachez que selon un site officiel, le taux d’emploi aurait bondi de 37% à 56% en moins de vingt ans, soit entre 2003 à 2021.

Sauf qu’il ne s’agit pas forcément d’une véritable baisse de chômage, si l’on prend en compte les différentes réformes de retraites qui consistaient à repousser l’âge de départ des travailleurs.

➡️ À lire aussi :   Retraite complémentaire : la fin du malus de 10 % de l’Agirc-Arrco pourrait-elle être rétroactive ?

Si en 2006, c’était vers les 61 ans, en 2021, il a été relevé à 62,9 ans, puis entre 60 à 64 ans actuellement. Le taux d’emploi de cette dernière tranche d’âge a connu un recul de 11 points.

En quoi consiste le temps partiel aménagé proposé par le gouvernement ?

La situation se corse pour les seniors hors emploi. Pour corriger ce problème, le gouvernement souhaite mettre en place le temps partiel aménagé. Cela consiste à laisser les seniors de plus de 55 ans travailler à 80% d’un temps plein.

Et ce, tout en continuant à encaisser 90% de leur rémunération. Ils pourront également cotiser pour la préparation de leur retraite. Concrètement, l’idée est de faire une transition en douceur vers la retraite.

Bien évidemment, cette mesure occasionnerait une augmentation des cotisations sociales. Mais pour l’heure, le gouvernement n’a pas encore évoqué une piste de financement.

Néanmoins, cette proposition n’est pas nouvelle. Elle rappelle la retraite progressive, créée vers l’année 1980, permettant aux travailleurs de percevoir une partie de leur rémunération tout en étant en emploi.

Le problème réside dans le fait que la part de retraite qui devait compenser la perte de salaire se révèle parfois insuffisante. De plus, même si la formule est intéressante, elle n’a pas forcément attiré les seniors. Pour preuve, depuis 1980, seulement 15 000 par an optent pour ce dispositif.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.