Retraite

Un malus retraite pour les séniors sans emploi après 50 ans ?

Un malus retraite pour les séniors sans emploi après 50 ans

Trouver un emploi est un parcours de combattant pour les seniors âgés de plus de 50 ans. Afin de lutter justement contre le chômage de cette catégorie de population, une nouvelle proposition a été mise sur le tapis : le système de malus retraite.

Mais en quoi cela consiste-t-il réellement ? Sera-t-il adopté ? Réponses dans cet article.

Seniors et faible taux d’emploi

Le monde du travail évolue avec le temps. Mais, depuis plusieurs années, de nombreux seniors ont du mal à accéder aux réseaux classiques d’emplois. Ils subissent également la discrimination des entreprises. Cela s’explique par le fait que certaines sociétés ciblent une catégorie bien précise. Le secteur numérique, par exemple, se tourne davantage vers la génération Z. Dans le cadre des métiers qui demandent un effort physique, les entreprises s’inquiètent par rapport aux arrêts maladie des personnes âgées.

Il est important de rappeler que le taux d’emploi des seniors en France est dans les alentours des 57% alors que la moyenne européenne est de 62%. Les chiffres sont largement au-dessous de l’Allemagne avec 73% et 77% pour la Suède en 2023. Dans l’Hexagone, les seniors inactifs obtiennent des aides financières du gouvernement, ce qui accentue davantage le décrochage sur le marché.

➡️ À lire aussi :   Changement à venir pour les seniors : l'âge d'accès aux allocations chômage repoussées

Fonctionnement et impact du système bonus-malus

Dans le cadre de la lutte contre le chômage des seniors, le député Renaissance est revenu sur le système bonus-malus instauré en 2021 qui a fait preuve d’une grande efficacité. Pour rappel, ce dispositif consiste à pénaliser les entreprises qui abusent des contrats courts. Le principe est le suivant : si l’employeur dépasse le taux de rupture de contrat autorisé, il sera contraint de payer plus de cotisations à l’assurance chômage. À l’inverse, les bons élèves bénéficient d’un bonus.

La mise en place de ce système a porté ses fruits selon Marc Ferracci. Alors qu’il pensait initialement que cette mesure ne suffisait pas, finalement, il réalise qu’elle est bel et bien efficace. Ensuite, il confirme également que cela a eu des résultats concrets entraînant de nettes évolutions sur le comportement des entreprises et une baisse du taux de séparation.

Malus retraite : la solution pour le maintien à l’emploi des seniors

Il convient de rappeler que le système bonus-malus est appliqué dans quelques secteurs. Ceux qui sont concernés ont donc réduit le recours aux contrats courts, contrairement à d’autres qui en abusent toujours. Pour remédier à cette situation, le député Renaissance propose l’évolution de ce système en imputant aux entreprises le coût engendré par les ruptures de contrat.

➡️ À lire aussi :   Chèque alimentaire, il sera finalement de retour ?

Une méthode qui pourrait contribuer au maintien des seniors en emploi en décourageant la séparation avec les plus anciens. En faisant comprendre les conséquences des contrats courts aux entreprises, ces dernières connaîtront les enjeux et pourront favoriser par conséquent le recrutement des seniors.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.