Retraite

Travailler à temps partiel : impact sur l’âge de départ en retraite et le montant de la pension

Travailler à temps partiel impact sur l’âge de départ en retraite et le montant de la pension

Il y a beaucoup de salariés qui réduisent leur temps d’activité afin de se consacrer davantage à leur enfant. Évidemment, ce choix peut avoir des effets sur la retraite. Justement, ces salariés travaillent moins, par conséquent leur cotisation à la retraite est plus faible par rapport à d’autres profils. Quelles sont donc les conséquences de cette décision ?

Impact du travail à temps partiel selon le régime

Retraite de base du régime général

Le calcul de la retraite de base se fait sur la moyenne des salaires annuels durant les 25 meilleures années. Ainsi, les conséquences du travail à temps partiel sur ce régime dépendent si cette période est considérée ou non parmi ces 25 années. Lorsqu’elle n’est pas prise en compte, l’impact est nul. Dans le cas contraire, ces années d’activité réduites entraîneront une diminution de la moyenne selon leur durée et la carrière du salarié.

Retraite complémentaire Agirc-Arrco et Ircantec

Ici, c’est la règle de proportionnalité qui s’applique. C’est-à-dire qu’en cotisant moins, les salariés acquièrent moins de points Agirc-Arrco. Par conséquent, le montant de la pension est plus faible. Prenons l’exemple d’une personne qui a travaillé à temps partiel durant 15 ans avec une rémunération et des cotisations constantes. Ici, cet individu perçoit deux fois moins de points pendant cette même période, soit un impact à l’échelle de 17 % sur la pension complémentaire.

➡️ À lire aussi :   Cumul emploi-retraite : ouvrir un PER pour maîtriser sa fiscalité

Impact du travail partiel sur l’âge de départ

Le temps partiel n’entraîne pas inévitablement un recul de l’âge de départ. En effet, ce dernier dépend essentiellement du nombre de trimestres qui a été acquis. Les 4 trimestres annuels peuvent être validés pour ceux qui travaillent à mi-temps tout au long de l’année. Par ailleurs, les employés ayant des enfants peuvent bénéficier de quelques majorations. Elles sont de 8 trimestres pour les descendants nés avant 2010 et de 4 trimestres après 2010. Ce n’est pas fini, puisqu’il reste encore 4 trimestres supplémentaires dédiés à l’éducation.

Lorsque le salarié a pris un congé parental jusqu’aux 3 ans de l’enfant, il est possible de profiter d’une majoration de durée d’assurance correspondant à celle du congé dans la limite de 12 trimestres.

Impact du temps partiel dans le secteur privé et public

C’est la retraite de ce régime qui est la plus impactée pour les salariés qui travaillent à mi-temps à cause de leur niveau de revenu plus faible qui ne permet pas de cotiser assez pour la validation des 4 trimestres par an. Lorsque le temps partiel survient pendant les 25 meilleures années, le montant de la pension sera réduit.

En revanche, les conséquences sur les fonctionnaires sont assez soutenues. Ces derniers cotisent les 4 trimestres requis, peu importe la durée du travail. Sur le long terme, l’activité partielle aura des effets sur le montant de la retraite. Prenons l’exemple d’un agent public qui exerce à mi-temps pendant 4 ans, celui-ci cotise alors 16 trimestres, mais seuls 8 seront considérés au même titre que la durée de service, évidemment la pension sera impactée.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.