Transformer votre Perp en PER : est-ce vraiment une bonne idée pour votre retraite

Transformer votre Perp en PER : est-ce vraiment une bonne idée pour votre retraite ?

Le plan épargne retraite ou PER a vu le jour en 2019. Il permet aux détenteurs de préparer au mieux leur retraite. Concrètement, il a pris la place du plan épargne retraite populaire. Pour ceux qui ont détenu le Perp avant l’année indiquée a la possibilité de le transformer en PER. Mais, est-ce vraiment une bonne idée ? Réponses dans cet article.

Conversion du Perp en PER : zoom sur les avantages

Transférer un Perp vers un PER n’est pas toujours vu d’un bon œil. Or, cette opération peut être bénéfique pour la stratégie patrimoniale du détenteur. En effet, sachez que si vous optez pour le plan épargne retraite, vous pouvez choisir la sortie en rente viagère ou en capital selon vos besoins réels. Or, avec le Perp, seulement 20% de l’épargne peut prendre la forme d’un capital et le reste de rente viagère.

De plus, le PER vous offre la possibilité de déblocage anticipé, notamment si vous présentez les bons motifs comme l’achat d’une résidence principale. Or, pour le Perp, les règles sont plus strictes.

Enfin, avec le PER, vous pourrez profiter des versements de votre entreprise sur un PEE ou un PERCO. Il est, en quelque sorte, considéré comme une enveloppe qui rassemble votre épargne retraite.

Zoom sur les points d’alerte à ne pas négliger

Bien que le transfert paraisse intéressant dans l’ensemble, il n’est pas toujours opportun pour le détenteur. En effet, dans certaines situations, il est préférable de conserver son Perp. Sachez que vous pouvez demander une sortie anticipée si la valeur de votre capital ne dépasse pas les 2 000 euros ou si aucun versement n’a été effectué durant les 4 ans qui précèdent le rachat et si votre revenu fiscal de référence ou RFR se situe sous la barre d’un plafond imposé qui évolue annuellement.

➡️ À lire aussi :   Faites prospérer votre épargne salariale avec le PEE et le Perco

La sortie pour une faible rente est aussi une option importante, notamment si la rente ne dépasse pas les 110 euros. Une opération qui s’apparente à un rachat total en capital. Elle est assujettie à un prélèvement obligatoire après l’application d’un abattement de 10%, puis aux prélèvements sociaux.

Déroulement du transfert : les frais requis

Le versement de fonds Perp vers un PER se fait directement auprès de votre établissement bancaire ou votre compagnie d’assurance. Il suffit d’adresser un courrier avec accusé de réception. Cette action ne vous permet de bénéficier d’un avantage fiscal supplémentaire.

De plus, elle peut entrainer des frais de transfert dont la somme varie selon la date de la souscription du PERP. À moins de 10 ans, la limite est de 5% maximum. À noter toutefois que le PERP n’est pas imposable à l’IFI ou l’impôt sur la fortune immobilière. Et ce, même s’il est investi sur des actifs immobiliers.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles