Fiscalité

Taxe foncière : vers une augmentation inévitable en 2024 d’après le Congrès des maires

Taxe foncière vers une augmentation inévitable en 2024 d’après le Congrès des maires

Les propriétaires immobiliers ont l’obligation de s’acquitter de la taxe foncière vers la fin du mois de novembre. Pour cette année, la facture était déjà salée et ce n’est pas fini puisqu’une revalorisation est aussi prévue en 2024.

Une hausse inéluctable de la taxe foncière

D’après le rapport de l’Insee, le niveau de l’inflation en France a baissé en novembre, celui-ci semble ralentir pour s’établir à 3,4 % sur un an, c’est-à-dire 0,6 % par rapport au mois d’octobre 2023. Cette nouvelle réjouit la plupart des ménages qui voient une légère augmentation de leur pouvoir d’achat. Toutefois, cette situation est un coup dur pour les propriétaires qui sont soumis à la taxe foncière.

Par ailleurs, le niveau de l’indice des prix à la consommation harmonisé ou IPCH n’est pas favorable, pourtant ce facteur impacte directement sur le montant de cette taxe. L’Institut national de la statistique et des études économiques devrait apporter plus de précision concernant cet indice qui sert de référence pour établir la revalorisation de la taxe foncière.

Plusieurs facteurs responsables de cette hausse

D’après les premières interprétations, l’IPCH du mois de novembre a évolué à 3,8 % en comparaison avec le taux qui a été enregistré au même moment en 2022. Par conséquent, la revalorisation de la taxe en 2024 devrait se situer au même niveau.

➡️ À lire aussi :   Découvrez cette aide sociale destinée aux retraités qui ne payent pas d'impôts !

Certes, cette nouvelle inquiète les propriétaires qui venaient de débourser une somme conséquente pour leur taxe foncière. Toutefois, cette hausse reste relativement soutenue par rapport à l’augmentation forfaitaire de 7,1 % de cette année.

En effet, le montant payé cette année dépassait largement le niveau d’inflation enregistré dans le pays. Les collectivités territoriales ont justement voté pour cette revalorisation afin d’assurer le financement de leur dépense et ce sont les contribuables qui payent le prix fort.

Dans l’objectif d’augmenter leur budget, de nombreuses municipalités ont décidé d’accroître le taux de la taxe foncière locale. Face à la progression de l’inflation qui impacte directement sur les dépenses des collectivités, les impositions devraient connaître une nouvelle hausse 2024.

Les maires sont favorables à cette augmentation

Selon le ministère de l’Économie, le PLF n’envisage pas d’apporter des modifications à la règle d’indexation de la taxe foncière. En effet, les collectivités locales ont demandé à ce qu’il n’y ait pas de changement au niveau du barème.

Les affirmations des associations des maires soutiennent également cette requête. D’après la déclaration du maire PS d’Issoudun en Indre, cette revalorisation de la taxe sera vitale pour la survie des collectivités. En effet, ces dernières font face à une forte augmentation des coûts, notamment avec la hausse du prix de l’énergie.

➡️ À lire aussi :   Dons à vos proches pour Noël sans impôt : astuces pour gâter vos proches sans fiscalité

Ainsi, quand les revenus ne suivent pas le mouvement, alors ceci aura certainement des impacts défavorables pour les services publics. D’un autre côté, la hausse de la subvention provenant de l’État est très faible.

Cette appréhension est aussi partagée par le maire UDI de Sceaux Philippe Laurent. Selon ses affirmations, la taxe foncière constitue l’unique revenu évolutif pour les municipalités depuis que l’imposition sur la résidence principale a été supprimée.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.