Retraite

Séniors : votre logement est-il prévu pour bien vieillir ?

Séniors votre logement est-il prévu pour bien vieillir

Le vieillissement est une étape incontournable de la vie. Tout le monde ne peut y échapper. Pour vivre sereinement ses vieux jours, il est important d’adapter son logement. Il faut faire en sorte qu’il soit à la fois confortable, sain et sécuritaire.

Zoom sur les caractéristiques d’un logement adapté aux seniors

Neufs ou anciens, tous les logements ne sont pas forcément adaptés aux personnes âgées. Il y a un certain nombre de critères à prendre en compte. En tête de liste figure notamment la norme PMR (personne à mobilité réduite).

En général, les mouvements d’un seniors sont plus limités. Ils se déplacent ainsi plus lentement. Et, avec l’âge, les accidents domestiques peuvent être mortels (glissades, par exemple).

Souvent, des travaux d’adaptation sont nécessaires pour accueillir un seniors dans son logement. Toutes les pièces de la maison passent au crible. Dans la salle de bain, par exemple, la pose de barres d’appui fixées est vivement recommandée.

Idem pour les toilettes. Il faudra aussi y prévoir une douche à l’italienne (sans rebord) avec un siège à l’intérieur ainsi qu’une WC surélevée. Il faudra prévoir un sol antidérapant dans les pièces d’eau.

L’installation d’un ascenseur permet également de faciliter le quotidien d’une personne âgée. C’est plus sécurisé et plus pratique qu’un escalier. Bien évidemment, un monte-escalier constitue une solution alternative à un ascenseur.

➡️ À lire aussi :   Découvrez les dates de versements des pensions 2024 (Agirc-Arrco, fonctionnaires, retraite, ... )

D’autant plus que ce type d’installation est de plus en plus abordable de nos jours. Une personne âgée ou à mobilité réduite circule beaucoup dans son logement.

S’il s’agit d’une maison de plain-pied, les risques de chute sont nuls. Toutes les pièces sont en effet au même niveau. A priori, il n’y a pas d’escalier. Par précaution, il faudra juste encastrer le seuil de porte ainsi que la porte-fenêtre.

Des solutions alternatives aux maisons de retraite potentiellement coûteuses

En adaptant votre logement, vous pouvez conserver votre autonomie, malgré votre âge avancé. Vous pouvez ainsi rester vivre chez vous à la retraite. En cas de difficultés, n’hésitez pas à recourir à des services d’aides à la personne. Accessibles et adaptés, ils sont multiples en France.

Un professionnel qualifié s’occupera ainsi de vous au quotidien. Il peut vous aider à faire vos travaux de ménage (repassage), de bricolage, ou de jardinage. Il vous assiste aussi à la toilette.

De quoi simplifier votre vie de tous les jours en tant que retraité. Des soins font d’ailleurs partie des services d’aide à domicile.

Grâce aux visites ponctuelles et régulières du prestataire, vous ne risquez jamais de vous sentir seul. D’autant plus qu’il vous procure un soutien psychologique au quotidien.

➡️ À lire aussi :   Passer sa retraite à l’étranger : les bonnes questions à se poser avant de partir ?

D’autres alternatives aux maisons de retraite existent en France. Il y a, par exemple, la colocation entre seniors. Vous partagez ainsi votre vie quotidienne avec d’autres personnes de votre âge.

Fini la solitude ! Sinon, il y a aussi la cohabitation familiale. Non payante, cette solution consiste tout simplement à vivre chez l’un de vos enfants. Que du bonheur !

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.