Finance & Patrimoine Succession & Transmission

Est-ce que la SCPI est un bon placement pour la succession ?

SCPI est un bon placement pour la succession ?
Julien Delarche
Proposé par Julien Delarche

La SCPI,Société civile de placement immobilier est un véhicule de placement qui a le vent en poupe. En effet, elle est devenue de plus en plus plébiscitée ces dernières années. Elle a d’ailleurs gagné le cœur de plusieurs investisseurs français. On parle d’un investissement immobilier simplifié, sans les contraintes de la gestion locative et des autres soucis de l’immobilier en direct. On parle toutefois d’un placement où il faut se focaliser sur le long terme. Dans ce cas, il est évident de se poser la question concernant le traitement qu’on lui réserve en cas de succession. Pourquoi est-ce le bon placement pour la succession ?

Vous souhaitez vous renseigner sur la SCPI ?
Mettez-vous en relation avec Portail-SCPI, un site dédié à l’investissement en SCPI qui vous accompagne dans votre démarche gratuitement.

Tranquillité et confort

Il s’agit d’un véhicule de placement pratique et serein. Autrement dit, l’achat de parts est synonyme de tranquillité et de confort. La gestion de la SCPI est effectivement assurée par un groupe qui s’occupe de l’acquisition des biens, de l’entretien, des divers travaux, de la mise en location et de la collecte, sans oublier la redistribution des loyers aux associés. Les SCPI œuvrent pour les porteurs de parts sans que ces derniers n’aient des soucis à se faire. Le tout se fait par ailleurs sous la surveillance d’un gestionnaire.

Les sociétés de gestion sont en général des experts du secteur immobilier et financier. Les SCPI Epargne Pierre, Interpierre France, Rivoli Avenir Patrimoine, PF Grand Paris et Primovie sont, par exemple, respectivement administrées par les maisons Voisin, Paref Gestion, Amundi, Perial et Primonial REIM.

Mutualisation des risques

 SCPI est un bon placement pour la succession ?

L’investissement en SCPI est synonyme de mutualisation des risques locatifs, celle-ci étant le principal souci des investisseurs immobiliers en direct. L’acquisition de parts de SCPI de rendement est un moyen efficace de départager ses risques locatifs par 50, voire 100, tout en disposant de centaines de biens dans son patrimoine. Entre autres, le succès et la sécurité de l’investissement en épargne immobilière d’une personne sont donc garantis par deux critères, notamment des milliers de locataires et des centaines de biens.

Le placement d’un héritage se fait dans ce cas d’une manière intelligente et sans risque démesuré. Pour rappel, il est nécessaire de disposer d’un budget plus ou moins considérable par rapport au coût d’un investissement dans les SCPI de rendement, autrement dit, quelques centaines d’euros avec des compétences équivalentes à celles des sociétés de gestion, pour parvenir à un niveau de patrimoine semblable en étant seul.

Rémunération régulière à vie

Lorsqu’on parle de ce placement en termes d’investissement immobilier en effet, il faut également prendre en compte une rémunération régulière à vie dont on versera sous forme de loyer. Si l’on se focalisait à la moyenne générale, les SCPI de rendement ont distribué un rendement de 4,46 % il y a deux ans, notamment en 2017. Cet indice est, pour ainsi dire, supérieur aux produits financiers classiques auxquels les particuliers ont à leur disposition pour placer un héritage au sein de leurs établissements bancaires. En outre, il est tout à fait possible d’atteindre approximativement une rémunération de 6 % net grâce aux meilleures SCPI. Aussi, on peut optimiser sa fiscalité en investissant dans les SCPI européennes qui sont parfaitement recommandées pour qu’un héritage puisse bien porter ses fruits.

Le sort des SCPI en cas de succession

Un septuagénaire se demande souvent sur le traitement réservé à ses parts de SCPI lorsqu’on parle de succession. Il se questionne sûrement qui en sera le bénéficiaire. Dans ce cas, il devrait se rassurer étant donné que les parts de SCPI peuvent tout à fait être transmises à ses héritiers, à savoir son conjoint, ses enfants, ses petits-enfants et ses frères et sœurs. La succession entraîne l’implication des parts de SCPI dans l’actif successoral, autrement dit, en compagnie des autres supports financiers ou immobiliers. Le notaire fait le partage entre tous les héritiers.

Il est également important de souligner l’autre avantage d’envergure que représente la SCPI par rapport à un bien immobilier physique. En effet, il est facile de répartir les parts de ce placement. Plutôt qu’avec un bien immobilier en direct, il est certainement possible de les distribuer d’une manière plus équitable. Dans ce cas, la SCPI est donc un bon placement pour la succession vu l’absence de conflit dans la fratrie pour un héritage de parts.

A propos de l'auteur

Julien Delarche

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.