Sans enfants comment léguer son héritage à ses neveux

Sans enfants : comment léguer son héritage à ses neveux ?

La transmission d’un patrimoine peut être compliquée, notamment si vous n’avez pas d’enfants ni de conjoint. Vous avez toutefois la possibilité d’avantager les autres membres de la famille. Découvrez dans cet article comment léguer son héritage à ses neveux. Focus !

Succession d’une personne sans enfants : explications

Avant d’entrer dans le vif du sujet, vous devez savoir que la succession d’une personne seule dépend entièrement de la situation familiale. Concrètement, si les parents sont encore vivants, ils bénéficient d’une part de la succession.

La fratrie, quant à elle, se partage l’autre moitié du patrimoine. S’il reste un seul parent, celui-ci profite seulement de ¼ des biens, et les ¾ restants reviennent aux frères et sœurs du défunt. Enfin, si ces derniers sont les survivants, alors la totalité des biens est divisée entre eux.

En clair, dans cet ordre naturel, les neveux ne sont pas inclus.

Léguer son héritage à ses neveux via un testament

Techniquement, seuls les conjoints et les descendants directs du défunt sont les héritiers réservataires. Une personne célibataire sans enfants peut alors choisir de transmettre ses biens à ses neveux. Pour ce faire, il doit procéder à la rédaction d’un testament au préalable.

Le testament olographe est le plus simple. Il est rédigé de la main de la personne qui souhaite léguer ses biens. Il est toutefois recommandé de le faire enregistrer au Fichier Central des Dispositions de Dernières Volontés. Ensuite, n’oubliez pas de faire appel à un notaire pour la conservation.

➡️ À lire aussi :   Si vous dépassez cette date, votre succession sera plus couteuse

Le testament authentique quant à lui, est un acte notarié. Autrement dit, sa rédaction est faite par le notaire et dictée par celui qui signe le testament. La présence de ce document évite tout risque de contestation par le reste de la famille.

Optimisation du droit de succession des neveux

Comme la plupart des héritiers, les neveux sont aussi tenus de s’acquitter du droit de succession au moment de la réception du patrimoine. Il est à noter que le taux d’imposition dépend du degré de parenté entre le testateur et l’héritier.

Pour les neveux, les droits de succession atteignent les 55% de la valeur des biens transmis. Ce chiffre peut descendre à 35%, notamment dans le cadre d’une représentation. Il convient toutefois de rappeler que les neveux profitent d’un abattement de 7 967 euros.

Vous l’aurez compris, la succession destinée aux neveux est lourdement taxée. Pour y remédier, il est fortement recommandé de miser sur des placements liquides tels que l’assurance-vie. Si les primes ont été versées avant les 70 ans de l’oncle ou de la tante, les neveux bénéficiaires du contrat jouissent d’un abattement de 152 500 euros, exemptés totalement des droits de succession. Après 70 ans, l’abattement est de 30 500 euros pour tous les bénéficiaires confondus.

➡️ À lire aussi :   Testament : Peut-on écarter ses enfants de l'héritage en France ?
À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles