Révolution des heures creuses un vrai chamboulement, ce qui va changer pour vous

Révolution des heures creuses : un vrai chamboulement, ce qui va changer pour vous

De manière générale, les foyers profitent des moments les moins chargés comme dans la nuit pour lancer les machines les plus gourmandes, une habitude qui leur permet de réaliser des économies d’énergie. Mais, la Commission de régulation d’énergie ou CRE recommande de faire évoluer les heures creuses. Un vrai chamboulement pour les consommateurs. Découvrez dans cet article ce qui va changer pour vous. Focus !

Adaptation des heures creuses à la production solaire

Les heures creuses touchent près de 15 millions de consommateurs. Elles ont été mises en avant pour réduire la demande pendant les moments les plus tendus de la journée et permettre aux clients de bénéficier d’une tarification plus avantageuse. Mais, récemment la CRE demande à Enedis de revoir ce système instauré depuis les années 60. L’idée est de favoriser la répartition de la consommation d’électricité dans la journée.

En effet, la production nucléaire est ajustée pour s’aligner aux fluctuations des demandes. Or, la consommation des abonnés a changé : ils utilisent de plus en plus d’appareils gourmands en énergie comme les chauffe-eaux, le chauffage et la climatisation. Par conséquent, il faut s’attendre à un pic de la production de l’énergie solaire. Or, celle-ci est on ne peut plus compliquée à évacuer.

➡️ À lire aussi :   Taxis et VTC : les tarifs en hausse de 4 % dès 1er février 2023 !

Révolution des heures creuses : qu’est ce que cela implique réellement ?

La réforme demandée est d’intégrer les heures creuses aux heures méridiennes, notamment durant l’été lorsque le soleil est abondant et la consommation d’électricité est faible et moins chère. Il convient toutefois de souligner que les tarifs compétitifs en hiver, en fin de journée ou à l’heure du déjeuner, devraient être supprimés.

Néanmoins, rien n’a encore été acté pour le moment. Il s’agit d’une réflexion partagée par la Commission de régulation de l’énergie. Cette dernière souhaite tout simplement que la lisibilité des heures creuses s’améliore. A titre de rappel, Enedis propose par exemple près de 10 régimes de tarification. Les consommateurs ont parfois du mal à se retrouver puisqu’à un moment les plages sont discontinues et à un autre, le gestionnaire du réseau électrique propose des plages de 8 heures creuses consécutives.

Une proposition qui pourrait impacter la vie des conducteurs de voiture électrique. La raison ? Ces derniers attendent justement les heures creuses nocturnes pour recharger leur engin tout en évitant de faire gonfler leur facture d’énergie. En revanche, la plupart des consommateurs peuvent ajuster la programmation de leur lave-vaisselle selon les changements proposés à venir.

Il faut avouer que dans tous les cas, la réforme prévue peut chambouler grandement le quotidien des abonnés. Un exercice de pédagogie se révèle indispensable avant son application. Une décision devrait être prise lors des négociations entre CRE et Enedis concernant la tarification d’usage des réseaux publics de l’électricité, effective à compter de 2025.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles