Actualités des séniors

Révision de l’indemnisation du chômage des travailleurs séniors en question : ce qui pourrait être modifié

Révision de l’indemnisation du chômage des travailleurs séniors en question ce qui pourrait être modifié

En plus de la réforme de la retraite qui porte l’âge légal de départ à 64 ans, les séniors s’attendent également à des changements majeurs au niveau de l’assurance chômage. Ce sont des mesures de recadrage visant à adapter les réglementations liées à l’indemnisation des plus de 50 ans et surtout à inciter le retour à l’emploi.

Allocations chômage, une prolongation selon l’âge du bénéficiaire

Récemment, les séniors au chômage de 55 ans et plus touchaient une allocation provenant de Pôle Emploi jusqu’à la liquidation de leur retraite anticipée à taux plein (en cas de handicap, de pénibilité au travail, etc.), l’âge légal pour partir à la retraite et la fin de leur droit. Par contre, il y aura quelques ajustements à ces réglementations avec la nouvelle loi de chômage. Cette dernière apportera des modifications sur l’indemnisation des séniors en fin de carrière.

Cette révision porte principalement sur la prolongation de l’indemnisation des demandeurs d’emploi séniors qui n’ont pas pu réunir le nombre de trimestres nécessaires pour profiter d’une pension à taux plein à 62 ans. Grâce à cette réforme, il est donc possible dans certains cas, d’élargir la perception de l’allocation.

C’est-à-dire que lorsqu’un travailleur se trouve au chômage à la fin de sa carrière et qu’il ne remplit pas les conditions pour bénéficier d’une retraite à taux plein à 62 ans, il peut continuer à recevoir la subvention de Pôle Emploi même en cas d’épuisement de ses droits initiaux.

➡️ À lire aussi :   AAH et déconjugalisation : voici comment en bénéficier « à coup sûr »

Maintenir les indemnisations jusqu’à la retraite

Il y a plusieurs conditions à respecter pour le demandeur d’emploi sénior pour qu’il puisse en profiter. Celui-ci doit principalement être âgé de 62 ans tout en ayant perçu l’indemnisation depuis au moins un an. Aussi, il devrait être affilié à l’assurance chômage depuis une douzaine d’années. Les profils qui peuvent jouir de cet avantage doivent également avoir validé au moins 100 trimestres.

En dépit du recul progressif de l’âge légal de départ à la retraite, les sans-emplois séniors peuvent bénéficier d’une indemnisation jusqu’à la liquidation de leur retraite à taux plein. Ainsi, cette mesure de l’État permettra de faciliter le passage vers la retraite et de limiter les pressions financières.

Privilégier le retour à l’emploi tout en maintenant les droits

La réforme concernant l’indemnisation du chômage vise également à encourager la reprise d’activité des personnes âgées jusqu’à ce qu’elles partent à la retraite tout en continuant à préserver leur droit. Face à la prolongation de la durée d’activité, cette nouvelle loi prévoit d’améliorer le cumul de l’allocation d’aide au retour à l’emploi et les subventions liées à la reprise d’activité.

De cette manière, les séniors chômeurs peuvent retrouver un travail et toucher une partie des financements. L’élargissement de l’indemnisation devrait aussi être accordé par Pôle emploi pour les profils âgés de 53 ou 54 ans en fin de contrat qui suivent des programmes de formation.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Riantsoa