Retraite en France - Voici les différents régimes existant-

Retraite en France – Voici les différents régimes existant

En France, on distingue trois types de régimes de retraite :

  • Le régime des salariés du secteur privé
  • Le régime des salariés de la fonction publique,
  • Le régime des travailleurs non-salariés : artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs.

Ces régimes de retraite sont principalement composés de 2 niveaux : la retraite de base et la retraite complémentaire sur lesquels peuvent s’ajouter d’autres régimes non  obligatoires, collectifs et/ou individuels qui se basent sur un système par capitalisation.

Le régime général

Le régime général est le régime de retraite de base obligatoire de  tous les salariés de l’industrie, du commerce et ceux des agents non titulaires de l’Etat et des collectivités publiques. Il est le cœur de tout le système retraite sur le territoire français. Communément appelé « assurance retraite, il est actuellement géré au niveau national par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) et est rattaché à la Sécurité Sociale.

Sur le plan régional,  Ce sont les 16 Caisses d’assurance retraite et de la santé au travail qui sont en charge de son application.

Les régimes de la fonction publique

La retraite des fonctionnaires  est gérée par deux organismes :

  • Le service des pensions de l’État est l’organisme qui gère la retraite des fonctionnaires d’Etat.
  • La Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL) est celle qui prend en charge les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers.
➡️ À lire aussi :   Pension de réversion : combien de temps de mariage faut-il pour y prétendre ?

A l’origine, les salariés de la fonction publique n’étaient régis par deux régimes de retraite à savoir le régime de base et le régime complémentaire. Leur cotisation était directement prélevée sur la totalité de leur salaire (hors primes).

Pour leur donner la possibilité  de cotiser sur leurs primes,le Régime additionnel de la fonction publique (RAFP) a été conçu. Et dans le temps c’est devenu un régime complémentaire obligatoire.

Les régimes des non-salariés

La retraite des travailleurs non-salariés est gérée par trois organismes différents selon le secteur d’activité :

  • le Régime Social des Indépendants (RSI) gère les allocations retraites des indépendants travaillant dans l’artisanat, le commerce, l’industrie, des services et quelques métiers liés par décret.
  • La Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse (CIPAV) pour les professions libérales hormis certains métiers  qui ont leur propre organisme comme les experts-comptables et  les notaires.
  • La Mutualité Sociale Agricole (MSA) pour les TNS exerçant dans le domaine agricole.

Les régimes spéciaux

Les régimes spéciaux de retraite sont des régimes de retraite destinés pour les employés de grandes entreprises publiques,  d’EDF, GDF mais également d’autres métiers rattachés à la fonction publique. Ces régimes ont été conçus pour combler la pénibilité de travail rencontrée dans ces secteurs d’activités et permettent d’avoir de meilleurs droits que ce que l’on pourrait avoir dans les régimes du secteur privé ou de la fonction publique.

➡️ À lire aussi :   Pension de retraite : le dossier à envoyer avant cette date si vous souhaitez bénéficier de l'augmentation de 10%

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles