Revalorisation retraites

Retraite complémentaire Agirc-Arrco : Découvrez la revalorisation choquante à partir de novembre 2023

La revalorisation des retraites complémentaires Agirc-Arrco est un sujet qui suscite de nombreuses discussions. Avec plus de 13 millions de retraités concernés, anciens salariés du secteur privé, cette question est d’autant plus cruciale en ces temps d’incertitude économique. Alors que les partenaires sociaux sont en pleine négociation, des zones d’ombre persistent sur la revalorisation prévue pour le 1er novembre 2023. Voici alors les différents aspects de cette revalorisation et les enjeux qui l’entourent.

Quelques chiffres à connaître

La revalorisation de la retraite complémentaire Agirc-Arrco est un processus complexe. Elle est généralement calculée en fonction de plusieurs indicateurs, notamment l’inflation et l’évolution du salaire moyen par tête (SMPT). En 2022, la hausse a été déterminée sur la base du SMPT, évalué à 4,82 %, plutôt que sur l’inflation, évaluée à 5,5 %.

Les partenaires sociaux ont également une marge de manœuvre de 0,2 point sur les chiffres officiels, leur permettant ainsi de moduler la revalorisation. Ce mécanisme complexe est souvent source de débats houleux entre les différents partenaires sociaux.

Prévisions pour la revalorisation de 2023

Pour la revalorisation de 2023, plusieurs inconnues demeurent. L’accord national interprofessionnel (ANI) de 2019, qui fixe le cadre de cette revalorisation, prend fin cette année. Les prévisions actuelles indiquent que l’inflation pourrait être supérieure à la hausse des salaires entre juin 2022 et juin 2023.

➡️ À lire aussi :   Voici les salariés de plus de 50 ans qui devront prolonger leur activité professionnelle après la retraite

Il reste à voir quel indicateur sera retenu pour la revalorisation, ce qui ajoute une couche supplémentaire d’incertitude pour les millions de retraités concernés.

Divergences entre les partenaires sociaux

Les partenaires sociaux, qui incluent des représentants syndicaux et patronaux, ne sont pas tous d’accord sur la manière de procéder à la revalorisation. Certains, comme la CFDT, plaident pour une indexation sur l’inflation, tandis que d’autres, comme la CGT, préfèrent une indexation sur l’évolution des salaires.

Ce désaccord est crucial car il a un impact direct sur le niveau des pensions de retraite. Les négociations sont souvent tendues et peuvent s’étendre sur plusieurs mois, ajoutant une couche d’incertitude pour les retraités.

La question de la revalorisation ne se limite pas à un simple pourcentage. Elle a des implications directes sur le niveau de vie des retraités. En période de forte inflation, le choix de l’indicateur de revalorisation peut avoir un impact significatif sur le pouvoir d’achat des retraités.

Le coût de la vie ne cesse d’augmenter, et une mauvaise décision en matière de revalorisation pourrait avoir des conséquences dramatiques pour ceux qui vivent déjà avec des budgets serrés.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles