Retraite

Retraite, APL, CAF : Comment savoir si vous êtes éligible à la hausse exceptionnelle de 160 euros ?

Retraite, APL, CAF Comment savoir si vous êtes éligible à la hausse exceptionnelle de 160 euros

Depuis l’année 2022, l’inflation a eu un impact sur le pouvoir d’achat des Français. Pour les aider à y faire face, le gouvernement a procédé à la revalorisation anticipée de certaines aides comme les aides au logement / APL, les caisses des allocations familiales / CAF et les retraites. Mais, qui sont les foyers éligibles à cette hausse exceptionnelle à hauteur de 160 euros ? En faites-vous partie ? Réponses.

Hausse exceptionnelle anti-inflation pour les aides sociales et les retraites

Avec la guerre en Ukraine et la flambée des prix de l’énergie, les foyers français ont dû voir leur pouvoir d’achat diminué et leur niveau de vie changé en un temps record. Devant cette situation, le gouvernement a pris des mesures prises en 2022 qui visent à lutter contre l’inflation et à aider les ménages à y faire face. Celles-ci ont été révélées durant le « portail social » de l’Insee en France.

Hormis la mise en place d’une prime de rentrée et des chèques exceptionnels, l’État a également augmenté les retraites de base, les aides au logement, les prestations sociales et les minima sociaux de manière anticipée.

Concrètement, les revalorisations sont situées à 3,5% pour les aides personnalisées au logement / APL contre 4% pour les prestations familiales. Ainsi, près de 12,9 millions de foyers ont pu bénéficier de ces augmentations avec un gain de 160 euros en moyenne sur leur revenu pour l’année 2022.

➡️ À lire aussi :   Réforme retraite : un bonus-malus pour repousser l’âge de départ à 64 ans ?

Un soutien immédiat au pouvoir d’achat des Français

Il est important de souligner toutefois que ces revalorisations des aides sociales et des pensions de retraite étaient incontournables. Mais grâce à leur anticipation, elles sont devenues un soutien immédiat pour les personnes bénéficiaires.

Concrètement, cette mesure a agi comme coup de pouce ponctuel. Comme l’a confirmé l’Insee « La mesure de revalorisation anticipée s’apparente ainsi à un versement ponctuel d’une aide exceptionnelle. »

Afin de déterminer les foyers ayant le plus profité de ces hausses, l’Insee a établi une étude en incluant la prime de rentrée de 2022 qui a touché plus de 9 millions de foyers. Le résultat est clair : « (…) les plus forts pour les 30 % des personnes les plus modestes : 190 euros par an pour le 1ᵉʳ dixième de niveau de vie [les 10 % les plus pauvres]. Soit +1,7 % du niveau de vie moyen). » Et ce, pour garantir la stabilité économique pour toute la population. Ensuite, « 170 euros pour le 2ᵉ dixième (+1,1 %) et 130 euros pour le 3ᵉ dixième (+0,7 %). Contre 70 euros pour l’ensemble de la population (+0,3 %) ».

Pour conclure l’année 2023 en bonne et due forme, les salariés bénéficieront vers le 15 décembre de la prime de Noël. Cela touche près de 2,3 millions de familles.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.