Retraite à taux plein voici le nombre de trimestres requis pour en profiter pleinement

Retraite à taux plein : voici le nombre de trimestres requis pour en profiter pleinement

Les futurs retraités ne pensent qu’à une chose : toucher une pension de retraite à taux plein pendant ses vieux jours. C’est un objectif tout à fait atteignable. Il faut généralement remplir le nombre de trimestres nécessaires. Détails.

Zoom sur le nombre de trimestres à cotiser pour profiter d’une retraite à taux plein

Le système de calcul des retraites en France a été modifié par la nouvelle réforme des retraites. Pour partir à la retraite à taux plein, certains critères doivent être remplis exhaustivement. En tête de liste figure notamment le nombre de trimestres à cotiser pendant sa vie active.

Notons que deux régimes de retraite existent en France. Il s’agit en l’occurrence du :

  1. Régime de base, géré par l’Assurance retraite
  2. Régime complémentaire, géré par l’Agirc-Arrco

A l’évidence, les modalités de calcul, pour déterminer le montant des pensions de retraite des Français, diffèrent d’un régime à l’autre. Prenons par exemple le régime de base. Il prend en compte le nombre de trimestres cotisés comme unité de calcul. De son côté, l’Agirc-Arrco s’appuie sur des points de retraite cumulables issus des sommes cotisées annuellement.

A titre indicatif, une personne née entre le 1er janvier et le 31 août 1961 peut partir à la retraite à l’âge de 62 ans. Pour bénéficier du taux plein, il doit avoir cotisé 168 trimestres. Le nombre de trimestre à cotiser est de 169 pour les retraités nés entre le 1er septembre et le 31 décembre 1961. Idem pour ceux qui sont nés en 1962.

➡️ À lire aussi :   Les travailleurs handicapés peuvent-ils partir à la retraite plus tôt ?

Les Français nés en 1965, 1966, 1967, 1968 et les années suivantes, le nombre de trimestres nécessaires pour profiter du taux plein est fixé à 172. Pour ceux qui sont nés en 1963 et 1964, il faut compter respectivement 170 et 171 trimestres cotisés.

La retraite à taux plein, comment ça marche ?

Le montant de votre pension de retraite est déterminé en fonction du nombre de trimestres cotisés, surtout si vous relevez du régime de base. Bien entendu, cela nécessite toujours une validation de l’Assurance retraite.

D’autres critères sont pris en compte, dans le cadre du régime de base, comme les trimestres assimilés et les trimestres rachetés. En principe, les trimestres validés sont obtenus en additionnant les trimestres cotisés et les trimestres assimilés.

Les trimestres cotisés s’apparentent à des trimestres au cours desquels des cotisations de retraite ont été prélevées sur le revenu, et versées aux caisses de retraite. A ne pas confondre avec les trimestres assimilés. Ces derniers correspondent à des trimestres validés dans certains cas isolés :

  • Service militaire
  • Chômage
  • Chômeurs créateurs d’entreprise
  • Expatriés
  • Personnes en détention provisoire
  • Stages de formations professionnelles
  • Maternité/paternité
  • Maladie
  • Sportifs de haut niveau

Concernant les trimestres rachetés, ils correspondent au rachat des années de cotisation incomplètes au cas où le nombre de trimestres nécessaires au taux plein n’a pas été atteint. Il n’y a ni décote ou minoration en cas de retraite à taux plein (50 % régime général et 100 % autres régimes).

➡️ À lire aussi :   Retraite à taux plein : la stratégie pour ceux qui veulent partir à 59 ans malgré les changements

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles