Répondez sans plus attendre à ce courrier us souhaitez conserver votre pension retraite

Répondez sans plus attendre à ce courrier si vous souhaitez conserver votre pension retraite

De nos jours, les procédures liées à la perception de la pension de retraite commencent à se dématérialiser. De quoi simplifier le quotidien de nos ainés. Mais pour certaines personnes, les choses restent presque inchangées. C’est notamment le cas des personnes ayant reçu un courrier de l’Agirc-Arrco récemment.

Une lettre de l’Agirco-Arrco à destination de plus de 13,3 millions d’anciens travailleurs du privé

De fait, les démarches administratives de perception de la pension de retraite ne sont pas encore 100% dématérialisées. Il y a encore des anciens employés qui reçoivent un courrier le moment venu. Il s’agit en l’occurrence d’une enveloppe de grande importance. Celle-ci contient en effet le montant de votre pension de retraite le cas échéant.

Si vous avez reçu cette lettre, vous êtes concerné par la démarche afférente. Notons que plus de 13,3 millions d’anciens travailleurs sont déjà assurés par l’Agirc-Arrco. Des salariés du privé ayant quitté la vie active. Certains ont reçu un courrier de l’organisme en mars dernier. L’objet de cette lettre reste évident : « Demande de votre avis d’impôt pour le calcul des cotisations sociales ». Une démarche incontournable dans le cadre de la retraite complémentaire.

Rappelons que la pension de l’Agirc-Arrco a été revalorisée de 4,9% en novembre 2023. Une nouvelle enthousiasmante pour les retraités concernés. En principe, le montant de cette retraite complémentaire est déterminé en fonction du nombre de points acquis au cours de votre carrière. Il suffit de multiplier cet élément par la valeur du point.

➡️ À lire aussi :   Retraite anticipée : les conséquences irrattrapables sur votre pension

Il est fort probable que la pension Agirc-Arrco soit encore revalorisée en novembre 2024. Mais les statistiques n’ont pas encore été annoncées officiellement. Cela dépend énormément de l’évolution de l’inflation. Aussi, les négociations entre les partenaires sociaux peuvent changer la donne.

Pour mémoire, le malus applicable sur la pension complémentaire Agirc-Arrco n’existe plus depuis le 1er avril 2024. Une autre mesure favorable aux anciens salariés rattachés à cet organisme.

Voici les quelques démarches à suivre !

La démarche à faire est loin d’être complexe pour les retraités ayant reçus une lettre de l’Agirc-Arrco cette année. C’est assez simple. Il suffit en principe de répondre formellement à cette lettre.

N’oubliez surtout pas d’y joindre votre dernier avis d’imposition (2023).

Sinon, d’autres alternatives sont possibles. Il peut s’agir d’un justificatif de perception de l’une de des prestations suivantes :

  • L’allocation aux vieux travailleurs salariés et secours viager.
  • L’allocation aux mères de famille.
  • L’allocation de vieillesse agricole.
  • L’allocation aux vieux travailleurs non-salariés.
  • L’allocation spéciale.
  • L’allocation supplémentaire du fonds de solidarité vieillesse.
  • L’allocation viagère aux rapatriés âgés.
  • L’allocation supplémentaire du fonds spécial invalidité.
  • L’allocation de solidarité aux personnes âgées.
  • L’allocation supplémentaire d’invalidité.

N’oubliez surtout pas de répondre à cette lettre sous peine de perdre votre pension complémentaire cette année. D’autant plus que cela permet de réduire davantage les cotisations sociales prélevées sur votre retraite (CSG, CRDS, CASA). En cas d’omission, celles-ci peuvent potentiellement être plus importantes que prévues. Le Fisc ne prévoit aucun remboursement le cas échéant.

La date limite pour répondre à ce courrier est fixée au vendredi 31 mai 2024.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles