Rente viagère une option sérieuse à considérer pour vos placements financiers

Rente viagère : une option sérieuse à considérer pour vos placements financiers

Les futurs retraités connaissent probablement la rente viagère. A priori, c’est une option particulièrement avantageuse, surtout si vous possédez plusieurs placements financiers. Mise au point !

Voici pourquoi vous devez envisager la rente viagère pour vos placements financiers

En principe, vous pouvez anticiper votre retraite grâce à une rente viagère. Cette option est destinée aux épargnants souhaitant générer des compléments de revenus jusqu’à son dernier souffle. On parle alors d’une sortie en rente viagère. Il n’est pas question de toucher un capital à terme.

En choisissant cette option, une rente viagère vous sera versée jusqu’à votre décès. Il s’agit en l’occurrence d’un complément de retraite intéressant, d’un point de vue financier. De fait, cette rente est calculée en fonction de deux paramètres : le montant du capital cumulé et l’âge de l’épargne lors de l’activation de cette option.

Pour calculer le montant de cette rente, l’assureur estime d’abord l’espérance de vie de l’épargnant, appelé « crédit rentier ». Plus celui-ci est élevé, plus la rente sera importante. Le cas échéant, votre complément de retraite sera plus confortable. D’autant plus que cette rente viagère est versée régulièrement.

Notons que le sexe n’est plus retenu parmi les critères d’évaluation de l’espérance de vie, et ce, depuis 2012. En raison, il s’agit d’une pratique discriminatoire, d’après l’Union européenne. L’estimation du crédit rentier s’effectue par le biais de la table TGF05. A l’évidence, il s’agit d’une mission assurée par les assureurs eux-mêmes.

➡️ À lire aussi :   Mauvaise nouvelle pour les épargnants : le nouveau taux du LEP dévoilé

Pour obtenir de plus amples informations sur ce sujet, l’équipe Fortuny est disponible pour répondre à toutes vos questions et vous assurer un service de qualité supérieure.

Ces points importants à retenir sur la rente viagère

Proposée à la sortie d’un contrat d’assurance-vie ou d’autres placements financiers similaires, la rente viagère reste une option avantageuse. Celle-ci s’apparente à une somme d’argent appelée « arrérage ». A destination d’un crédirentier (une personne physique), cette rente est versée par le débirentier. Son versement s’arrête après le décès de l’assuré.

De nos jours, il existe différentes formes de rente viagère. Citons, par exemple, la rente simple qui est versée tout au long de la vie de l’épargnant, et s’arrête à son décès. La rente réversible, quant à elle, permet de poursuivre le versement de la somme même après la mort de l’assuré. Le cas échéant, la rente réversible (partielle ou totale) profitera au bénéficiaire désigné préalablement dans le contrat. Il peut s’agir du conjoint survivant.

Il y a aussi la renta avec annuités garanties ou « rente certaine ». Celle-ci permet notamment d’écarter le risque de perte en capital si l’épargnant décède de manière précoce. Prenons, par exemple, une rente avec 10 annuités garanties. Dans ce cas, celle-ci sera versée au rentier ou à ses bénéficiaires pendant au moins 10 ans.

➡️ À lire aussi :   Comment inclure un PEA dans un héritage familial et optimiser sa fiscalité ?

La rente par paliers, quant à elle, permet d’ajuster les revenus de l’assuré en fonction de ses besoins personnels lors de son départ à la retraite. Il peut, par exemple, choisir un complément de revenus plus élevé au début de sa retraite. La rente sera ensuite moins importante.

En cas de perte d’autonomie durant sa retraite, la solution pour cela consiste à choisir une rente avec garantie dépendance.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles