Actualités des séniors

Rénovation énergétique en 2024 : les clés pour obtenir l’aide MaPrimeRénov

Rénovation énergétique en 2024 : les clés pour obtenir l’aide MaPrimeRénov

Afin d’inciter les ménages à réduire leur consommation d’énergie, le gouvernement envisage une revalorisation du dispositif MaPrimeRénov’ pour l’année 2024. En effet, cette subvention évolue tous les ans pour répondre au mieux aux besoins du marché. Alors, comment en profiter et quels sont les points à retenir ?

Qui sont éligibles à MaPrimeRénov ?

Il y a plusieurs conditions à respecter afin de bénéficier de ce coup de pouce de l’État, notamment :

  • Occuper le logement au moins 8 mois/an à titre de résidence principale
  • Être propriétaire d’une habitation qui a été construite depuis au moins 15 ans
  • Être en dessous du plafond de revenu imposé
  • Engager des professionnels RGE pour effectuer les travaux

L’État a établi de nouveaux plafonds de ressources qui sont applicables depuis le 1er janvier 2023. Toutes les précisions sur ces mesures sont disponibles dans la fiche d’information Prime énergie.

Depuis le 1er février 2023, le plafond du coût des travaux pour bénéficier de cette subvention a été revalorisé à 35 000 euros. Cette intervention devrait alors permettre d’obtenir un gain énergétique d’au moins 35 %.

Depuis le 1er octobre 2023, il y a eu quelques nouveautés qui se sont ajoutées à cette aide pour renforcer davantage son efficacité. En effet, l’accès à cette subvention s’élargit également aux foyers ayant des revenus modestes qui peuvent bénéficier d’un taux de financement qui s’élève à 50 % de la valeur des travaux. Pour les ménages très modestes, ce taux peut atteindre 65 % du coût de l’intervention.

➡️ À lire aussi :   Prix du carburant : vaut-il mieux faire son plein le matin ou le soir ?

La revalorisation de MaPrimeRénov’ pour l’année 2024

Le gouvernement a annoncé qu’il y aura des évolutions concernant l’aide MaPrimeRénov afin de renforcer la rénovation énergétique en 2024. Tout d’abord, cette aide permettra de prendre en charge jusqu’à 90 % des ménages très modestes qui prévoient de réaliser de grands travaux.

Le plafond de la subvention peut atteindre 70 000 euros.

L’État envisage aussi d’augmenter les soutiens financiers pour l’installation des chauffages de type pompe à chaleur à air ou à eau géothermiques. Cette mesure vise également à mettre en place un accompagnement systématique par un expert afin d’effectuer toutes les démarches nécessaires pour l’obtention de la prime et la réalisation des travaux.

Évolution de MaPrimeRénov en 2024 : les améliorations

Face au succès grandissant de cette aide, l’État envisage des renforcements dans le but d’atteindre les objectifs climatiques. Ce sont des mesures visant à optimiser le processus de la transition énergétique afin d’obtenir des logements moins énergivores.

Cette évolution touchera en premier MaPrimeRénov Performance dont le but est d’accorder une subvention permettant d’encourager les grandes rénovations et d’offrir une assistance aux propriétaires avec un financement entre 40 000 à 70 000 euros. Pour être éligible, il faut envisager un saut de 2 classes DPE ou plus et prévoir au moins 2 améliorations qui touchent l’isolation et la ventilation.


La revalorisation affecte également MaPrimeRénov’ Efficacité dont l’objectif est de renforcer le passage vers des systèmes de chauffage moins énergivores et écologiques.

Afin d’obtenir le financement, il faut donc prévoir l’installation du dispositif de chauffage renouvelable ou hybride ainsi que la pose d’une pompe à chaleur air/eau géothermique.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Riantsoa