Retraite

Réforme des retraites : cette condition vous permet de partir à 62 ans et de bénéficier du taux plein

La réforme des retraites a repoussé l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans, notamment pour les individus nés à partir de 1968. Il existe toutefois une nouvelle loi qui stipule une condition qui vous permet de partir à 62 ans et de bénéficier du taux plein. Focus !

Réforme des retraites et recul de l’âge de départ légal : explications

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est bon de vous expliquer la réforme des retraites adoptée vers le mois de mars 2023. Les conditions de départ à la retraite ont connu de légères modifications.

Si l’âge légal était auparavant à 62 ans, il a été décalé à 64 ans à compter du 1er septembre 2023.

Il est important de rappeler cependant que ce changement ne touche pas les individus nés avant le 1er septembre 1961. Pour ceux qui sont nés à partir de cette date jusqu’au 31 décembre 1972, en revanche, l’âge de départ augmente de manière progressive.

Concrètement, si votre année de naissance est le 1962, l’âge légal pour partir en retraite est de 62 ans et 6 mois, contre 62 ans et 9 mois pour ceux qui sont nés en 1963 et ainsi de suite. À partir de 1968, le départ à la retraite est donc à 64 ans.

➡️ À lire aussi :   Seniors : comment bien vivre sa retraite et s’organiser ?

Partir à 62 ans à la retraite pour inaptitude au travail

L’âge de la retraite à 64 ans touche la majorité des actifs. Néanmoins, un départ anticipé, soit à 62 ans, est envisageable à une seule condition : l’inaptitude au travail. En effet, si vous êtes présumé ou reconnu par le médecin-conseil de la caisse comme inapte, vous avez la possibilité de partir à la retraite avant l’âge légal susmentionné. Mais pas seulement ! Vous bénéficiez par la même occasion d’un taux plein, soit un taux maximum de 50%, peu importe votre nombre de trimestres.

Comme l’a souligné le ministère du Travail cet été, ce genre de cas n’est plus nouveau pour les salariés handicapés jouissant de l’AAH ou Allocation adulte handicapé.
D’après les données de la caisse nationale d’assurance ou Cnav, près de 15% des départs à la retraite anticipés ont été déclenchés pour inaptitude au travail.

Comment obtenir le statut d’inaptitude au travail ?

Pour faire valoir votre droit, vous devrez prouver votre incapacité à poursuivre le travail. Il est, de ce fait, recommandé de remettre un rapport médical de votre médecin traitant ou une fiche du médecin de travail auprès de la caisse de retraite.

Sachez aussi que certaines personnes partent automatiquement en retraite anticipée à 62 ans pour inaptitude ou invalidité. Et ce, sans passer par un contrôle médical. Il s’agit plus précisément des ex-bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.