Qui finance les pensions de retraite en France 

Qui finance les pensions de retraite en France ?

Après plusieurs années de dur labeur, les salariés peuvent partir à la retraite, dont l’âge légal est fixé à 62 ans mais peut atteindre 67 ans d’ici 2027. Un recul qui fait énormément débat en France alors que l’État cherche à réduire les charges qui pèsent sur le système des retraites du pays. Il est alors important de comprendre comment sont réellement financées les pensions que les personnes âgées reçoivent alors qu’elles ne sont plus dans la vie active.

Les bases du système de retraite en France

La politique des retraites en France a pour objectif de garantir une pension suffisante aux personnes ayant cotisé pendant leur vie professionnelle. Elle repose sur un système de répartition, auquel contribuent grandement les employeurs mais aussi les travailleurs, ainsi que l’État à travers de multiples contributions.

Il y a 42 régimes différents de retraite qui s’appliquent au sein de l’Hexagone, avec chacun ses propres règles de calcul de pension et ses propres conditions d’éligibilité (nature de l’activité professionnelle, secteur, etc.).

Depuis maintenant plus d’une dizaine d’années, les pouvoirs successifs y sont allés chacun de leurs réformes pour équilibrer les finances de ce système. Les voix se sont néanmoins souvent élevées du côté des syndicats de travailleurs pour contester un certain nombre de changements.

➡️ À lire aussi :   Optimisation retraite : Faut-il encore racheter des trimestres aujourd'hui ?

 

Les cotisations sociales au cœur du financement

Une fois qu’une personne atteint l’âge de la retraite, elle peut recevoir une pension dont le montant varie d’un profil de travailleur à un autre. Cette somme est versée de manière périodique tel un véritable salaire.

Pour financer cette dépense, les employés ainsi que les entreprises ou institutions qui les emploient doivent payer une combinaison de cotisations sociales ou mettre en place des plans d’épargne dédiés. En outre, l’État subventionne aussi les caisses de retraite et fournit des prestations minimales pour les seniors en situation de précarité. Il ne faut pas non plus oublier que certaines taxes et les impôts servent également à renflouer les caisses de retraite.

Pourquoi des réformes sont-elles en cours ?

Le poids sur l’économie est alors réel, d’où la nécessité de réaliser certaines réformes. Opter pour un départ à la retraite au-delà des 62 ans actuellement en vigueur serait un moyen, pour l’Etat, de réduire de manière considérable les dépenses qu’il engage pour financer ce système.

En effet, les sommes engagées représentent quand même plus de 14 % du PIB du pays. Cependant, cette mesure ne fait évidemment pas l’unanimité auprès des citoyens mais également des législateurs.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles