Qu’est-ce que le minimum vieillesse et comment l’obtenir 

Qu’est-ce que le minimum vieillesse et comment l’obtenir ?

Nombreuses sont les personnes âgées en situation de précarité ayant besoin d’une assistance financière. En effet, ce ne sont pas tous les travailleurs ou citoyens en âge d’être actif qui ont pu cotiser pour une retraite correcte.

Heureusement, des dispositifs existent pour leur venir en aide, notamment le minimum vieillesse ou plutôt l’ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées). Voici ce qu’il faut savoir sur ce minimum social et toutes les conditions pour en bénéficier.

À quel montant de minimum vieillesse s’attendre ?

L’ASPA est l’appellation plus exacte du minimum vieillesse. En effet, le nom a changé en 2006 ainsi que les conditions de cette prestation. Depuis sa mise en place, le montant exact de l’aide a quelque peu évolué.

Après la dernière revalorisation, le plafond est actuellement de 953,45 € pour une personne seule. Un couple aux revenus limités peut, lui, bénéficier, à taux plein, de 1480,24 €. Cependant, il faut savoir qu’il s’agit d’une allocation différentielle. De ce fait, tout dépend des revenus des foyers concernés, mais cette dernière vient compléter leur entrée d’argent pour atteindre une retraite minimum raisonnable.

Qui sont les seniors éligibles à l’ASPA ?

Les législateurs ont mis en place des critères à respecter pour pouvoir percevoir cette aide de la part de l’État. Elle est, tout d’abord, réservée aux résidents de l’Hexagone et des départements d’Outre-Mer. Les étrangers avec un titre de séjour (ayant permis de travailler depuis au moins 10 ans) et les ressortissants de l’Espace Économique Européen y ont aussi droit. En termes d’âge, seuls les plus de 65 ans peuvent prétendre à l’ASPA.

➡️ À lire aussi :   Nouveautés retraites : 3 changements méconnus qui bénéficient aux retraités en 2024

Une éligibilité à 60 ans est envisageable pour les anciens combattants et en cas de handicap et d’invalidité de 50 %. Enfin, et c’est le plus important, il ne faut pas dépasser un certain plafond de ressources, fixé au montant de ce minimum vieillesse (953,45 € pour un individu et 1480,4 € pour les couples).

Comment en bénéficier ?

Le versement de l’ASPA ne se fait pas de manière automatique. Il est nécessaire d’en faire une demande express auprès d’organismes spécialisés. Les seniors doivent notamment remplir un formulaire dédié pouvant être retiré en mairie ou à télécharger en ligne.

Les documents sont ensuite déposés au niveau de la caisse de retraite qui varie également selon la situation des personnes âgées (CNAV ou MSA). Les bénéficiaires se feront verser leur allocation dès le premier mois suivant l’acceptation du dossier. Une assistance peut être fournie en cas de difficulté dans les démarches.

Quelles sont les conditions pour toucher le minimum vieillesse ?

Il est ici question d’une assistance qu’encore beaucoup de seniors éligibles ne réclament pas. Beaucoup se posent alors question, quelles sont les conditions pour obtenir le minimum vieillesse ?

Tout d’abord, il faut être âgé d’au moins 65 ans, ou avoir entre 60 et 64 ans sous certaines conditions (incapacité permanente d’au moins 50 %, impossibilité de travailler, etc.). Par ailleurs, il faut également résider en France (ou en Outre-mer) de manière stable et régulière. Ceux qui n’ont pas la nationalité française peuvent quand même prétendre au minimum vieillesse sous condition de disposer d’un titre de séjour obtenu, au moins, depuis 10 ans.

➡️ À lire aussi :   Revalorisation de la retraite : quel montant est prévu pour le 1er Janvier 2024 ?

Ensuite, les ressources du demandeur sont prises en compte pour déterminer s’il peut bénéficier de l’ASPA. Cela comprend notamment tous revenus comme les pensions de retraite, les revenus fonciers, les rentes, les allocations chômage, ainsi que le patrimoine mobilier et immobilier (maison, compte en banque, etc.). Pour être éligible donc, le montant maximum des ressources annuelles pour une personne seule devrait être de 10 881,75 euros, et de 16 893,94 euros pour un couple.

En outre, le cumul avec d’autres prestations sociales (ex : RSA, AAH, etc.) dépassant un certain seuil n’est pas autorisé. Toute demande se fait à partir du formulaire Cerfa n° 13 710*02 à déposer auprès de sa caisse de retraite.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles