Qu'est-ce la retraite progressive et pourquoi vous devriez y songer !

Qu’est-ce la retraite progressive et pourquoi vous devriez y songer !

Avant le grand départ à la retraite, de nombreuses questions se posent que ce soit par rapport aux revenus après la retraite ou à la reprise de la vie active. Pour aider les seniors à trouver un meilleur équilibre, il existe aujourd’hui ce que l’on appelle la retraite progressive. Mais de quoi s’agit-il réellement ? Quelles sont les bonnes raisons de s’y mettre ?

Retraite progressive : comprendre son fonctionnement

Mettre fin à une activité professionnelle du jour au lendemain n’est pas facile pour les seniors. La retraite progressive a été mise en avant pour permettre à ces derniers de se détacher petit à petit du monde du salariat. Au lieu de tout quitter d’un jour à l’autre, vous serez donc amené à diminuer vos heures de travail de manière graduelle.

La retraite progressive est ouverte aux salariés et exploitants agricoles ou MSA, aux employés du régime Cnav, aux commerçants et artisans ou SSI. Depuis la réforme des retraites, les fonctionnaires dits sédentaires des fonctions publiques (SRE, CNAVPL et CNBF) y ont droit.

La retraite progressive : pour qui ?

Pour prétendre à la retraite progressive, vous devez être proche de l’âge légal au départ à la retraite, soit 2 ans au minimum ou en fin de carrière. À noter que vous continuez toujours à cotiser et bénéficier des trimestres supplémentaires pour la retraite. Ainsi, lors de votre départ, le calcul du montant que vous allez percevoir sera basé sur les trimestres (150 au minimum sur tous les régimes confondus) et les droits acquis durant la période.

➡️ À lire aussi :   CSG : qui sont les retraités qui n'auront plus à payer en 2024 ?

Il faut également avoir un justificatif de travail à temps partiel puisque le calcul de la pension se fera au prorata du temps effectué qui doit se situer entre 40 à 80% de la durée de travail à temps plein.

Pourquoi songer à la retraite progressive ?

Ce dispositif est une excellente transition entre le monde professionnel et la vie active. Cela réduit considérablement le risque de choc psychologique. Mais pas seulement ! La retraite progressive est bénéfique pour les salariés en difficulté à cause d’une fatigue physique, par exemple. Elle leur permet aussi de profiter d’une meilleure sécurité financière.

Pour faire votre demande, il est recommandé de discuter ouvertement avec votre employeur. Ensuite, vous pouvez établir une demande formelle auprès de votre caisse de retraite via un formulaire dédié. Votre patron, lui, doit aussi remplir une attestation de retraite progressive.

Avant d’envoyer les deux documents à votre caisse d’assurance retraite et santé, n’oubliez pas d’y joindre une déclaration sur l’honneur qui affirme que vous êtes sous contrat à temps partiel, une copie de votre contrat de travail ainsi que les bulletins de paie des 12 mois qui précèdent la date de dépôt de ces dossiers.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles