Quels oiseaux surprenants peuvent visiter votre jardin cet été

Quels oiseaux surprenants peuvent visiter votre jardin cet été ?

Cet été, des petits visiteurs à plumes pourraient s’infiltrer dans votre jardin. Des rencontres magiques qui vont sublimer votre quotidien. Vous l’aurez compris, nous parlons ici des oiseaux.

Le pinson des arbres

Reconnaissable par son chant « tchip tchip », le pinson des arbres fait partie des espaces d’oiseaux de la période estivale. Il existe de nos jours des applications mobiles permettant d’identifier le chant que vous entendez dans votre jardin.

Le pinson des arbres porte le nom scientifique de « Fringilla coelebs ». Il visite généralement les jardins, mais s’aventure également dans les forêts, les parcs et parfois dans les centres-villes. S’agissant d’un oiseau omnivore, son alimentation est très variée : graines, fruits, insectes, etc.

Le mâle arbore un corps brun clair, une tête grise, des ailes noires et blanches. La femelle est identifiable par son corps gris et ses ailes d’un gris plus foncé.

Le pinson des arbres était une espèce menacée dans les années 1950 à cause de l’usage intensif d’insecticides et de pesticides. Fort heureusement, ce n’est plus le cas aujourd’hui. D’autan plus que le pinson des arbres est protégé.

Le troglodyte mignon

Parmi les espèces d’oiseaux propices à la saison chaude, citons aussi le troglodyte mignon. Il faut reconnaître qu’il porte bien son nom. Il s’agit de l’un des plus petits oiseaux d’Europe. En général, le mâle fait son nid dans une cavité de rochée ou d’arbre ou entre les interstices d’un tas de bois ou dans un renforcement de mur.

➡️ À lire aussi :   La fausse promesse des panneaux solaires dans les résidences secondaires

Souvent en mousse, les nids du troglodyte mignon sont de forme sphérique. Mais ils peuvent également se composer de pailles et de feuilles mortes.

Le troglodyte mignon possède un plumage brun strié de brun foncé. Sa gorge est un peu plus claire tout comme le dessous de son petit corps. L’oiseau arbore des ailes un peu plus foncées tout comme son dessus. Il est caractérisé par son bec fin et pointu. Son chant est ponctué de trilles.

Insectivore, le troglodyte mignon est protégé par l’arrêté ministériel du 29 octobre 2009. Le mâle construit souvent plusieurs nids selon les critères de la femelle.

Le rouge-gorge familier

A l’instar des rossignols ou des gobemouches, le rouge-gorge familier fait partie de la famille des muscicapidés. Du nom scientifique de « Erithacus rubecula ». Il est reconnaissable par sa gorge orangée, son plumage brun foncé (du dessus), sa démarcation bleu-gris et son petit corps blanchâtre (du dessous).

Le mâle et la femelle du rouge-gorge familier arborent des plumages identiques. En revanche, les jeunes espaces ne possèdent pas encore de plastron rouge. Les rouges-gorges se nourrissent notamment de larves d’insectes, dans les forêts et à proximité des arbres. Ils sont protégés par l’arrêté ministériel du 29 octobre 2009.

➡️ À lire aussi :   Les secrets pour entretenir sa maison au printemps

Le loriot d’Europe

En plus des autres oiseaux cités plus haut, vous pouvez également rencontrer un loriot d’Europe dans votre jardin cet été. Notons toutefois que cet espace est timide. Il préfère se poser à la cime d’un arbre haut que de rester sur le sol. Le loriot d’Europe s’apparente à un oiseau tropical par son plumage vif.

Le mâle possède un corps jaune vif avec des ailes et une queue noire. La femme se démarque par ses couleurs plus fades. Son alimentation se compose d’insectes et de fruits (les cerises notamment). Pour se nourrir, le loriot d’Europe dispose d’un bec rose assez épais.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles