Retraite

Quel mois de l’année est le plus judicieux pour aller en retraite ? Ne commettez pas cette erreur

Quel mois de l'année est le plus judicieux pour aller en retraite Ne commettez pas cette erreur

Votre retraite se rapproche à grands pas, et vous n’arrivez pas à vous décider sur la date exacte pour cesser définitivement votre activité professionnelle ? Pas de panique ! Nous avons rédigé cet article pour vous aider à déterminer le mois de l’année le plus judicieux pour aller en retraite. Focus !

Le mois de l’année idéal pour partir en retraite : tout dépend du statut de l’employé

Choisir le bon moment de l’année pour partir en retraite n’est pas un jeu d’enfant. Pour toucher la meilleure pension possible, référez-vous à votre statut d’employé. Pour les agents publics, leurs salaires de la dernière année d’activité avant le départ sont inclus dans le calcul de la pension de retraite. De cette manière, ils ont la possibilité de choisir plus facilement le mois pour partir en retraite.

En revanche, la tâche se complique pour les salariés du privé qui sont contraints de finir l’année pour partir en retraite. La raison ? L’année du point de départ de votre retraite n’est pas incluse dans le calcul du revenu annuel moyen. Concrètement, si vous deviez normalement partir en mai, votre salaire de l’année ne serait pas pris en compte. Mieux vaut attendre le 1er janvier de l’année suivante pour améliorer votre moyenne.

➡️ À lire aussi :   À quel âge prendre votre pension de retraite ?

Décaler sa date de départ pour l’optimisation de sa fiscalité

Si partir en mois de janvier est intéressant, attendre en février serait encore plus avantageux pour les retraités, notamment en termes de fiscalité. En effet, si votre prime de départ de retraite et votre solde de tout compte vous sont versés en janvier au lieu de décembre par votre employeur, vous verrez le taux d’imposition baisser. Sachant que votre revenu chute à votre passage à la retraite, le taux de fiscalité appliqué sur votre indemnité de départ sera moins élevé.

Prendre compte de sa situation avant de se décider sur la date de départ

Chaque retraité ne vit pas la même situation. Le choix de l’année pour aller en retraite varie selon le nombre de trimestres effectués, car le montant de votre pension en dépendra. En clair, si vous voulez par exemple faire liquider votre retraite le 1er juin, sachez que vous ne validerez qu’un seul trimestre. Et ce, même si votre cotisation a dépassé le minimum requis.

En revanche, si vous attendez le 1er juillet, vous pourrez cette fois-ci en valider deux. Ce qui est bénéfique pour vous, car vous obtenez un trimestre de plus. Si vous avez le nombre de trimestres requis pour jouir d’une retraite à taux plein, vous profitez d’une surcote. A contrario, si vous n’avez pas atteint le nombre de trimestres, travailler un mois de plus vous permettra de minorer ou d’annuler votre décote.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.