le placement le plus rentable pour votre retraite assurance vie ou PER

Quel est le placement le plus rentable pour votre retraite : assurance vie ou PER ?

L’assurance-vie reste le placement phare des français, et ce, depuis plusieurs années. En 2019, un autre concurrent a fait son apparition : le Plan Epargne Retraite (lancée par la loi PACTE). Les deux contrats offrent des avantages fiscaux très alléchants. Il peut donc être difficile de faire le bon choix. La rentabilité reste l’un des critères à prendre en considération. Assurance-vie vs PER ; quel est le placement le plus rentable ?

Le point sur la rentabilité de l’assurance-vie et celle du PER

Selon les chiffres dévoilés par l’Insee, la rentabilité brute de l’assurance-vie ressort à 1,50 % pour l’exercice 2021. A titre de comparaison, le taux de rendement des meilleurs PER s’établit à environ 1,35 % en 2021. On parle ici de la rémunération des fonds en euros qui sont à la fois éligibles à l’assurance-vie, mais aussi au PER.

Bien entendu, le PER permet d’investir dans des unités de compte (UC) tout comme l’assurance-vie. Elles sont plus rentables, théoriquement, mais sont plus risquées. En général, les épargnants préfèrent placer leur argent sur des supports moins risqués, à l’instar des fonds en euros, au début de la phase de constitution de l’épargne. Ils commencent ensuite à investir davantage dans des supports à risques comme les UC et autres supports financiers (SCPI, SCI, SICAV, etc.).

D’après les experts financiers, le PER offre un bon taux de rendement par rapport à l’assurance-vie. En raison, les versements effectués durant la phase d’épargne sont déductibles des revenus imposables. Ils bénéficient donc d’une exonération d’impôts.

Assurance-vie et PER : des chiffres éloquents pour l’exercice 2021 !

Les placements dédiés à la préparation de la retraite ne manquent pas en France. Il y en a pour tous les goûts. En tête de liste en retrouve notamment l’assurance-vie dont l’encours a atteint les 1 876 milliards d’euros fin 2021, selon France Assureurs.

➡️ À lire aussi :   Démembrement : comment jouir de l'usufruit de sa propriété après sa retraite ?

De son côté, le PER est détenu par 2,6 millions d’épargnants au 31/12/202. 73 % des contrats sont des PER individuels. Visiblement, ce sont des chiffres éloquents pour l’assurance-vie et le PER.

Le point sur la rentabilité de l’assurance-vie et celle du PER

Notons que la collecte nette de l’assurance-vie reste exceptionnelle depuis 2011. Elle a bondi de +2,2 Md€ au mois de mars, et de +8,4 Md€ au 1er trimestre 2021. Plus concrètement, 14,3 milliards d’euros de cotisations ont été versées sur des contrats d’assurance-vie en mars 2022, soit une hausse de +1,1 milliards d’euros par rapport à mars 2021.

Les unités de compte (UC) représentent 39 % des cotisations sur le mois de mars et 40 % depuis le début de l’année. 12,1 milliards d’euros de prestations ont été enregistrées en mars 2022. Elles progressent donc de +0,8 milliards d’euros. Les prestations des fonds en euros progressent, et passent de +0,6 % à 9,8 milliards d’euros. Elles sont nettement plus importantes par rapport aux UC qui passent de +0,2 % milliards d’euros à 2,3 milliards d’euros.

Le PER, de son côté, a enfin franchi le seuil symbolique des 3 millions d’assurés en mars 2022.

N’oublions pas que le transfert d’un contrat d’assurance-vie vers un PER est tout à fait possible. Au 1er trimestre 2022, 128 000 contrats ont déjà été transférés dans le cadre de la loi PACTE (hors transferts des contrats d’assurance retraite vers un PER), contre 76 000 au 4ème trimestre 2021. Au total, 4,5 Md€ ont été transférés au T1 2022, contre 3,1 Md€ au T4 2021.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles