Actualités des séniors

Prime d’activité, ce n’est pas automatique – Voici comment la demander

Prime d'activité
Julien
Proposé par Julien Delarche

La prime d’activité constitue une solution solide pour compléter des revenus modestes. De plus, elle concerne les travailleurs indépendants et les salariés. Pour en jouir, certaines conditions doivent être remplies. La démarche à suivre n’est pas vraiment compliquée, contrairement aux idées reçues.

Bénéficier de la prime d’activité : zoom sur les conditions à remplir !

Lancée initialement en 2016, la prime d’actualité vient remplacer le Revenu de Solidarité Active (RSA). Elle a été instaurée dans un but précis : renforcer le pouvoir d’achat des personnes concernées. Versée par la Mutualité Sociale Agricole (MSA) ou la Caisse d’allocations familiales (CAF), cette prime favorise la reprise d’une activité professionnelle.

Des conditions d’éligibilité ont été instaurées pour identifier les personnes pouvant accéder à la prime d’activité :

  • Être majeur.
  • Résider en France pendant au moins 9 mois dans l’année.
  • Avoir la nationalité française (ou citoyen de l’Espace économique européen, avoir un titre de séjour valide depuis 5 ans minimum).
  • Exercer une activité professionnelle ou être indemnisé au titre du chômage partiel ou technique.

Notons qu’un apprenti peut toucher une prime d’activité avec un revenu dépassant les 1 047,55 € net. Idem pour un étudiant touchant une somme supérieure ou égale à cela.

Le montant de la prime d’activité est variable. En effet, il dépend de différents paramètres comme la composition ou encore les ressources du foyer. Les éventuelles prestations versées par la CAF sont également prises en compte.

➡️ À lire aussi :   Compte épargne logement : est-ce réellement une bonne idée ?

Pour une personne seule (ou isolée) sans enfant, la prime d’activité est plafonnée à 1 885,28 €, contre 2 636,87 € pour une personne seule avec un enfant à charge et 601,26 € par enfant supplémentaire.

Les démarches à faire pour prétendre à la prime d’activité !

Maintenant que vous connaissez les conditions d’éligibilité de la prime d’activité, vous pouvez commencer les démarches. Elle ne vous sera pas versée automatiquement. Si vous êtes un allocataire de la CAF, vous pouvez effectuer votre demande sur Internet.

Vous pouvez donc faire votre demande sur votre compte si vous êtes déjà allocataire de la CAF. C’est facile et plus rapide. Si votre demande est validée, la CAF vous envoie une notification. Elle précise notamment le montant de la prime d’activité que vous allez percevoir pendant 3 mois. Ne vous privez pas du simulateur en ligne de la CAF pour déterminer en amont le montant de la prime.

Vous trouverez facilement deux formulaires sur le site officiel de la CAF. Le premier est dédié aux allocataires de la CAF et l’autre à ceux qui ne le sont pas encore. Pour finaliser la démarche, ils ont besoin de :

  • Numéro d’allocataire
  • Code postal
  • Date de naissance
  • Code secret

Pour toucher votre prime d’activité à partir du mois suivant, faites votre demande avant la fin du mois en cours. En principe, celle-ci est versée à partir du 5 du mois suivant.

➡️ À lire aussi :   Quelle retraite pour ceux qui n’ont jamais travaillé ? Combien pourraient-ils toucher ?

N’oublions pas que la prime d’activité a fait l’objet d’une revalorisation de 1,6 % le 1er avril 2023. Versée en début du mois par la CAF, cette prestation sociale passe ainsi de 586,23 € à 595,60 €.

A propos de l'auteur

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.