Banque

Prêt immobilier après 50 ans, quelles sont les banques qui financent les séniors ?

Prêt immobilier après 50 ans, quelles sont les banques qui financent les séniors 

Les Français qui souhaitent devenir propriétaires d’un bien immobilier doivent souvent passer par un emprunt pour assurer le financement de ce projet. Mais alors, est-ce qu’il est encore possible d’obtenir un prêt pour les personnes de plus de 50 ans ?

Accès au prêt immobilier, la barrière de l’âge

Il y a de nombreuses lois qui encadrent cette action, notamment la loi Lagarde et Hamon. Ces dernières imposent des réglementations qui régissent à la fois les emprunteurs et les organismes créanciers. En théorie, toutes les personnes majeures peuvent souscrire à ce type de prêt. Ainsi, il n’existe pas d’âge limite pour l’obtention d’un financement de projet immobilier.

Cependant, ce critère peut être une barrière pour les organismes qui accordent ces prêts. Justement, le passage à la retraite est synonyme de réduction de ressource. En effet, les pensions sont généralement inférieures aux salaires que les séniors percevaient lorsqu’ils étaient encore en activité.

Évidemment, les établissements bancaires prennent en compte le niveau de revenu des futurs souscripteurs avant de valider leur dossier. D’un autre côté, l’âge du demandeur peut avoir des impacts sur la durée de remboursement du prêt. Sans oublier que les problèmes de santé peuvent s’aggraver avec l’âge.

Demander un prêt immobilier après 50 ans : avantages et inconvénients

L’achat d’un bien immobilier après 50 ans peut s’avérer intéressant pour les séniors. En effet, ceux qui partent à la retraite à 60 ans peuvent profiter d’un crédit dégressif. Les mensualités de cette catégorie d’emprunteur sont plus faibles. Il faut savoir qu’elles sont calculées à partir des ressources financières des bénéficiaires. Par ailleurs, ils ont la possibilité d’effectuer un rachat de crédit si leur revenu baisse entretemps. Cette solution est nécessaire pour que les échéances soient adaptées à l’endettement des séniors.

➡️ À lire aussi :   Gestion d’un compte joint en France : quel budget prévoir pour 2024 ?

Certes, il y a davantage de personnes de plus de 50 ans qui obtiennent des crédits immobiliers, toutefois le coût de ces derniers est aussi à considérer pour les établissements bancaires. Lorsque les souscripteurs sont à un certain âge, le risque de décès est donc plus important. Ceci entraine une augmentation de l’assurance emprunteur.

Alors, comment contourner ce problème ?

Les personnes de plus de 50 ans peuvent échapper à cette hausse du coût afin d’accéder à la propriété. Dans ce cas, il est conseillé de souscrire à une assurance emprunteur sur-mesure. Justement, les clients ne sont pas obligés de prendre l’assurance de la banque où ils adhèrent. Ceux-ci peuvent donc se mettre en quête d’un organisme qui offre un contrat avec des tarifs plus intéressants.

Quelques conseils pour la souscription à un crédit immobilier

Avant la signature de contrat, il convient de prendre en compte le montant de la mensualité pour s’assurer que celui-ci est adapté à ses revenus. Pour les retraités, le coût d’un crédit immobilier est parfois plus élevé face aux risques liés à l’âge. Aussi, il est primordial de vérifier les éléments importants du prêt, à savoir le coût de l’assurance emprunteur et le taux annuel effectif global ou TAEG.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.