Retraite

Préservez vos droits de retraite Agirc-Arrco : la démarche essentielle à ne pas négliger

Préservez vos droits de retraite Agirc-Arrco la démarche essentielle à ne pas négliger

Le régime de retraite complémentaire qui s’occupe de la gestion des pensions des travailleurs dans le secteur privé a récemment publié un communiqué. Ce dernier invite les allocataires à contrôler de façon régulière leur carrière.

Une campagne de communication de longue portée

Le lundi 6 novembre 2023, l’Agirc-Arrco a fait une importante recommandation à tous les salariés, même ceux qui sont encore jeunes à contrôler plus souvent leur carrière. Cette opération peut être effectuée soit via l’application « Mon espace retraite », soit sur le site officiel espace-pesonnel.agirc-arrco.fr qui est accessible à tout moment. En effet, ce relevé offre un résumé de tous les droits qui sont obtenus durant la carrière pour les travailleurs faisant partie des régimes de retraite obligatoires de base et complémentaires.

L’Agirc-Arrco incite particulièrement les profils à contrôler les périodes anciennes afin d’être sûr qu’elles ont été reportées convenablement. Cela peut éventuellement concerner les longs moments de chômage, de maladie, etc. Lorsque ces vérifications sont effectuées plus tôt, il est plus facile d’apporter des corrections en cas de besoin.

Lorsque les allocataires constatent des irrégularités, ils ont le droit de faire une requête de modification. Pour ce faire, il suffit de se rapprocher de sa caisse de retraite. Évidemment, cette procédure peut être effectuée, quel que soit l’âge du salarié. Bref, la réalisation de cette démarche est essentielle afin que les travailleurs du privé puissent conserver l’intégralité de leur droit lors de la liquidation de la retraite.


Par ailleurs, le déploiement de la DSN ou déclaration sociale nominative a permis d’améliorer la situation dans le domaine. Grâce à cette mesure, la transmission des informations provenant des employeurs envers les organismes sociaux est devenue plus rapide.

➡️ À lire aussi :   Pension de retraite revalorisée : pourquoi certains retraités doivent encore attendre ?

Mieux comprendre la retraite complémentaire

Les salariés dans le secteur privé cotisent obligatoirement sur leur revenu pour la pension de base et complémentaire. La première est un système qui se calcule par trimestre selon plusieurs facteurs à savoir le taux de liquidation, le nombre de trimestres validé ainsi que le salaire moyen durant les 25 meilleures années. C’est l’Assurance retraite du régime général de la Sécurité qui s’occupe du paiement de cette allocation à terme échu, c’est-à-dire que le montant dû pour le mois en cours est versé le mois suivant.

Quant à la retraite complémentaire, il s’agit d’un système par points, celle-ci sert donc de complément à la première. Le principe est très simple, les cotisations sont transformées en points tout au long de la carrière. Au moment du départ, ceux-ci sont reconvertis en pension. Le versement s’effectue alors à terme à échoir, ainsi la retraite du mois en cours est payée le 1er.


Ces deux régimes adoptent un système de fonctionnement par répartition et solidarité entre les générations. Cela signifie tout simplement que ce sont les cotisations des actifs et des employeurs qui servent pour le financement des pensions des anciens travailleurs.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.