départ à la retraite

Préférez partir à la retraite en début d’année pour payer moins d’impôts !

Qui n’aimerait pas payer moins d’impôts lors de son départ à la retraite ? C’est une question qui mérite réflexion. Et si la solution résidait simplement dans le choix du moment de votre départ ? Plus précisément, en début d’année… Intriguant, n’est-ce pas ? Dans cet article, nous allons explorer cette idée audacieuse et vous montrer comment elle pourrait s’avérer avantageuse pour votre portefeuille. Préparez-vous à découvrir une stratégie peu connue qui pourrait bien changer votre vision de la retraite et des impôts. Alors, prêt à lever le voile sur ce secret bien gardé ?

L’indemnité de départ en retraite : une source d’impôt supplémentaire

En France, lorsqu’un salarié du secteur privé ou agricole prend sa retraite, il a droit à une indemnité de départ, également connue sous le nom d’indemnité de fin de carrière (IFC). Cette indemnité est imposable dès le premier euro, à moins qu’elle ne soit versée dans le cadre spécifique d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Le montant de cette indemnité dépend de plusieurs facteurs, notamment la convention collective, l’ancienneté du salarié dans l’entreprise, son statut (cadre ou non-cadre) et bien sûr, son niveau de salaire.

Si cette indemnité peut sembler être une bonne nouvelle au moment de la percevoir, il faut toutefois garder à l’esprit qu’elle peut augmenter significativement le revenu imposable de l’année de perception. En effet, cette indemnité s’ajoute aux autres sommes versées par l’employeur pour solde de tout compte (indemnité compensatrice de congés payés, de préavis…), ce qui peut entraîner une augmentation de l’impôt à payer. Il est donc essentiel de bien comprendre les implications fiscales de cette indemnité avant de prendre sa retraite.

➡️ À lire aussi :   Retraités, êtes-vous au courant ? Les 5 augmentations qui vont révolutionner votre situation financière en 2024 !

Les conséquences fiscales du moment de perception de l’indemnité

Le timing de la perception de l’indemnité de départ en retraite peut avoir un impact significatif sur le montant de l’impôt à payer. En effet, si cette indemnité est perçue en fin d’année, elle s’ajoute principalement aux salaires de l’année en cours, ce qui peut augmenter considérablement le revenu imposable et donc l’impôt à payer. Par contre, si l’indemnité est perçue en début d’année, elle s’ajoute aux pensions de retraite, généralement moins élevées que les salaires, ce qui peut réduire le revenu imposable et donc l’impôt à payer.

Par exemple, si votre tranche marginale d’imposition en tant que salarié est de 30% et qu’elle descend à 11% une fois à la retraite en raison de la diminution de vos revenus, l’économie d’impôt réalisable sur le montant de l’indemnité peut atteindre 19%. C’est une différence qui peut être très significative. Il est donc crucial de bien planifier la date de son départ en retraite pour optimiser l’impact fiscal de l’indemnité de départ.

Optimiser son départ en retraite pour réduire ses impôts et augmenter sa pension

Choisir judicieusement la date de son départ en retraite peut avoir des conséquences significatives sur le montant de l’impôt à payer et sur le montant de la pension de retraite. En effet, si vous choisissez de prendre votre retraite en début d’année, par exemple le 1er janvier ou le 1er février, cela peut vous permettre de bénéficier d’un salaire annuel moyen plus élevé, ce qui aura pour effet d’augmenter votre pension de base.

➡️ À lire aussi :   Attention : l'augmentation de 5 % de votre retraite complémentaire est-elle validée ?

En effet, en prenant votre retraite en début d’année, votre salaire de fin de carrière, généralement plus élevé, sera pris en compte dans le calcul de votre salaire annuel moyen. Cela peut donc vous permettre de bénéficier d’une pension de base plus élevée. De plus, comme nous l’avons vu précédemment, percevoir votre indemnité de départ en retraite en début d’année peut également vous permettre de réduire le montant de votre impôt à payer.

Il est donc essentiel de bien planifier la date de son départ en retraite afin d’optimiser au maximum les avantages fiscaux et financiers liés à cette étape importante de la vie. Il peut être utile de consulter un conseiller en gestion de patrimoine ou un expert-comptable pour vous aider à faire les meilleurs choix possibles en fonction de votre situation personnelle.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles