Actualités des séniors

Pourquoi une mobilisation nationale est la clef pour résoudre le problème de l’emploi des seniors ?

Pourquoi une mobilisation nationale est la clef pour résoudre le problème de l'emploi des seniors

Le gouvernement donne du fil à retordre aux patronats et aux syndicats. Ces derniers ont, en effet, jusqu’au mois de mars 2024 pour conclure un accord sur l’emploi des seniors. Une mission très particulière, mais pas forcément impossible. Une mobilisation nationale peut être la clef pour résoudre le problème. Explications.

Augmenter le taux d’emploi de 65% d’ici 2030

L’emploi des seniors est un sujet très délicat. En effet, en France, le taux d’emploi des personnes de plus de 55 ans s’élève à 56% contre 36% pour la tranche d’âge de 60 à 64 ans. Par rapport à la zone euro, le chiffre est largement en dessous de la moyenne.

L’objectif principal de la négociation est de doubler le taux d’emploi des actifs de 60 à 64 ans à l’horizon 2030, soit à 65%. Et ce, sans pour autant dégrader les finances publiques. Voilà la demande du ministre du Travail Olivier Dussopt aux partenaires sociaux. Une mission assez ambitieuse et pas facile à franchir puisqu’en temps normal, il a fallu 20 ans pour arriver à 22 points (comme en 2003).


Comme le rappelle Élisabeth Borne, le gouvernement offre une grande marge de manœuvre aux patronats et aux syndicats concernant les moyens pour l’atteinte de l’objectif. Cela inclut, par exemple « l’amélioration des conditions de travail », « le renforcement de la négociation collective de branche ou en entreprise », « la formation » et bien d’autres encore.

➡️ À lire aussi :   Connaître le mois et l'année exacte du départ à la retraite

La mobilisation nationale : le facteur clé pour résoudre le problème des seniors

À titre de rappel, les chômeurs de plus de 50 ans en France comptent en tout un demi-million. L’objectif étant de grande envergure, des dispositifs dérogatoires comme des baromètres indicatifs ne suffisent plus pour arriver aux 65% demandés.

Une mobilisation en sera donc la clef. Puisque les seniors sont souvent considérés comme peu productifs et trop chers, il faudra essayer une révolution culturelle afin d’effacer cette image négative des personnes âgées.

Contrairement à ce que pensent certains, ces dernières se démarquent par leur forte expérience et leur motivation. Des points positifs qui leur permettent de se familiariser avec les innovations technologiques.


De plus, ces dernières années, de nombreuses entreprises se sont rendu compte de l’atout des seniors, notamment avec la pénurie de recrutement à laquelle elles ont fait face. Pour réduire l’usure professionnelle, elles ont finalement reconsidéré les carrières de leurs salariés vieillissants.

➡️ À lire aussi :   Préparez-vous aux modifications de l'AAH : Ce qui change pour les seniors dès Octobre 2023

Les négociations se portent alors sur l’embauche des seniors et sur l’organisation des PME et des TPE. La baisse de la durée d’indemnisation au chômage des personnes concernées n’est pas la solution.

A contrario, l’État pourrait apporter son aide financièrement pour l’accompagnement de la révolution culturelle, comme il l’a réalisé avec l’emploi des jeunes en finançant l’apprentissage. De quoi offrir un meilleur avenir professionnel aux seniors.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.