Actualités des séniors

Pourquoi les TESLA et autres voitures électriques n’ont pas réussi à convaincre les séniors en France ?

Pourquoi les TESLA et autres voitures électriques n'ont pas réussi à convaincre les séniors en France

Face à l’enjeu environnemental, le gouvernement français encourage l’usage et la création de voitures électriques. En plus de leur faible émission de CO2 dans l’atmosphère, elles sont aussi pratiques. Malgré ces avantages, un profil de population bien précis n’arrive pas à accrocher. Mais, pourquoi les TESLA et autres voitures électriques n’ont pas réussi à convaincre les séniors ?

Voitures électriques : tarifs trop exorbitants pour les séniors

À la suite du vote effectué par les eurodéputés, les véhicules thermiques ne devront plus être commercialisés d’ici 2035. En effet, à compter de cette année, les voitures mises en vente seront électriques.

Alliant à la fois autonomie et esthétique, ils sont moins bruyants que les thermiques et moins fatigants surtout sur long trajet. Si plus de Français prévoient d’acquérir un véhicule vert dans les 5 ans à venir, la plupart des séniors, eux, semblent sceptiques à cette idée.

Alors que Tesla arrive facilement à battre les records de vente tous les ans, elle a du mal à séduire les séniors. La principale raison ? Le prix. En effet, cette marque tout comme les autres enseignes proposent souvent des modèles à des tarifs particulièrement élevés.

Sachant que les personnes âgées ne comptent plus que sur leur pension de retraite pour vivre, elles ne disposent pas d’assez de ressources pour se permettre d’acheter les voitures électriques. A contrario, ce type d’investissement intéresse principalement les individus au pouvoir d’achat élevé ainsi que les plus jeunes.

➡️ À lire aussi :   Comment obtenir le minimum vieillesse et ne pas passer à côté de vos droits ?

Aide financière de l’État : un espoir pour les séniors ?

Pour aider les acheteurs potentiels, le gouvernement a instauré de nombreuses mesures incitatives comme le bonus écologique dont la somme peut aller jusqu’à 7 000 €, pour les véhicules dont le tarif ne dépasse pas les 47 000 €.

Pour y être éligible, vous devez vous assurer que le véhicule en question répond à un score environnemental minimal. L’aide peut être versée par l’agence des services et de paiements / ASP (si demande après achat) ou déduite de la facture du premier loyer dans le cadre d’une location ou de la facture pour un achat.

Il existe également ce que l’on appelle la prime de conversion. Elle représente jusqu’à près de 80% du montant total du véhicule et ne doit pas dépasser le seuil des 60 000 €. Si vous faites la demande après l’acquisition, on parle de remboursement. En revanche, si vous soumettez votre demande avant l’achat, elle sera déduite directement du prix du véhicule.

Le gouvernement veut également aider les foyers les plus modestes à l’achat de leurs automobiles électriques. Pour cela, il leur propose le « super-bonus », destiné aux ménages avec un revenu inférieur à 14 089 €. La prime octroyée aux bénéficiaires peut aller jusqu’à 2 000 €.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.