Pourquoi le plan d'épargne retraite est un choix judicieux même après la retraite

Pourquoi le plan d’épargne retraite est un choix judicieux même après la retraite ?

Le plan d’épargne retraite ou PER est devenu un outil très prisé pour préparer sa retraite. Oui, il vous permet de bénéficier de revenus supplémentaires afin de compléter votre pension. Mais, vous savez que ce dispositif est aussi un excellent choix même après la retraite ? Réponses.

Le PER : un outil d’épargne à conserver même après la retraite

Le PER est accessible à tout âge. Néanmoins, il est fortement recommandé de l’ouvrir au début de votre vie active. De cette manière, vous pourrez l’alimenter régulièrement, maximiser vos rendements et bénéficier des avantages fiscaux offerts.

Sauf cas exceptionnel, le plan épargne retraite ne peut être débloqué qu’à votre départ à la retraite. En revanche, vous avez entièrement la possibilité de le conserver et de continuer à faire des versements. Mieux encore ! Vous avez le droit d’en ouvrir un deuxième si vous le souhaitez.

PER et déduction fiscale

Il est important de souligner que les versements effectués sur le PER sont limités à 10% des revenus professionnels nets du titulaire, dans la limite de 37 094 euros en 2024. Pour les travailleurs indépendants et les professions libérales, le seuil est plus important.

Mais une fois que vous êtes à la retraite, les versements ne doivent pas dépasser les 4 637 euros, soit 10% du plafond annuel de la sécurité sociale ou PASS. Si vous allez au-delà de cette limite, en revanche, les versements effectués ne profiteront pas d’une déduction fiscale. Il existe toutefois quelques exceptions. Le plafond peut également augmenter si le plafond n’a pas été atteint pendant les 3 dernières années avant votre retraite ou en cas de cumul emploi-retraite ou de retraite progressive.

➡️ À lire aussi :   Une pension de réversion serait mise en place pour les couples non mariés !

Néanmoins, sachez que lors de la sortie en rente ou en capital, la part de versements effectuée sera imposée. Mais, cela peut rester tout aussi intéressant, notamment grâce à la baisse de la tranche marginale d’imposition ou TMI.

PER : un outil de transmission efficace

Vous pouvez également utiliser le PER comme dispositif de transmission de patrimoine. Si le décès du titulaire survient avant ses 70 ans, dans ce cas, le capital transmis aux bénéficiaires fera l’objet d’un abattement de 152 500 euros. Concrètement, chaque personne désignée profite de cet avantage. En revanche, si les sommes transmises sont supérieures à ce chiffre, elles seront soumises à l’impôt à hauteur de 20% sur 700 000 euros et à 31,25% au-delà de ce montant.

En cas de décès après 70 ans, l’abattement s’élève à 30 500 euros pour tous les bénéficiaires. Les surplus seront, quant à eux, soumis aux droits de succession. En conclusion, le plan d’épargne retraite est une meilleure alternative même après la retraite. Il reste intéressant, notamment si votre tranche marginale d’imposition est de 30% au minimum.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles