Investissement & Epargne

Placer son argent à chaque étape de la vie : comment choisir ses investissements selon son âge ?

Placer son argent à chaque étape de la vie comment choisir ses investissements selon son âge

D’un point de vue financier et patrimonial, il n’est pas très intéressant de laisser dormir son argent. Il risque de se dévaloriser continuellement au fil des années à cause de l’inflation. D’où la nécessité de bien placer son capital à chaque étape de sa vie.

Zoom sur les placements adaptés aux jeunes actifs

Vous l’ignorez peut-être, mais vous pouvez commencer à placer votre argent avant votre 25ème anniversaire. Pour vous aider à vous constituer une petite épargne dès votre plus jeune âge, vous pouvez souscrire un « Livret jeune ». Plafonné 1 600 €, ce produit d’épargne est accessible uniquement aux français de 12 à 25 ans.

Certaines banques proposent d’ailleurs des livrets « bébé » en plus du livret jeune. Ils s’adressent particulièrement aux jeunes ou futurs parents soucieux de l’avenir de la prunelle de leurs yeux.

Notons que le livret A s’ouvre aux jeunes épargnants qu’ils soient mineurs ou majeurs. C’est l’un des principaux produits d’épargne en France. En raison, le livret A dégage un taux de rémunération à 3 % (depuis le 1er février 2023), et ce, jusqu’en 2025. Les versements étant plafonnés à 22 950 € pour les épargnants ou à 76 500 € pour les associations. Les éventuels intérêts capitalisés n’entrent pas dans le calcul de ce plafond.

➡️ À lire aussi :   PER d'entreprise : constituez-vous une épargne retraite avec l'appui de votre employeur

Quels placements privilégier entre 30 et 40 ans ?

Pendant votre vie active, vous pouvez investir dans différents types de placements financiers. Pour dégager plus de rendements à court terme, optez pour les livrets à taux boostés ou super livrets. Presque toutes les banques françaises en proposent. Pour anticiper une première acquisition immobilière, ouvrez un PEL (plan épargne logement).

D’autant qu’un PEL n’exige aucune condition d’âge ni de résidence ni de nationalité. Un versement initial de 225 € est nécessaire pour ouvrir un PEL. Vous ne pouvez détenir qu’un seul PEL, tout comme le livret jeune. Votre épargne restera gelée jusqu’à la date d’échéance convenue.

Diversifiez davantage vos placements avec le PEA (plan épargne actions). C’est aussi un produit d’épargne réglementé. Vous avez le choix entre un PEA bancaire ou un PEA assurance. La première option s’accompagne d’un plafond de versement de 150 000 €, tandis que la deuxième est proposée par une compagnie d’assurance.

Grâce à votre épargne, vous pouvez investir dans l’immobilier locatif. C’est synonyme de revenus réguliers et sécurisés. Vos pouvez ensuite devenir rentier selon la taille de votre patrimoine.

Quid des placements dédiés aux seniors et aux retraités ?

Pour anticiper votre retraite, vous avez besoin d’un PER (Plan épargne retraite). Prenons par exemple le PER individuel. Il s’apparente à un produit d’épargne à long terme. En d’autres mots, votre argent n’est pas disponible avant votre départ à la retraite.

➡️ À lire aussi :   Travailler après 60 ans : le choix de nombreux Français pour améliorer leur pension

La stratégie gagnante consiste à coupler votre PER à un contrat d’assurance-vie. Notons que les versements sur un PER ne sont pas plafonnés. Il n’y a pas de dépôt minimum ni de plafond de capital. Le plafond d’un PER est calculé en fonction du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale).

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.