Placements Découvrez la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie ou du PEA

Placements : Découvrez la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie et du PEA

À l’heure où l’inflation fait des siennes, il est impératif pour les particuliers de changer de stratégie d’épargne s’ils se contentent des performances d’un Livret A. Même si le capital est garanti, les souscripteurs enregistreront sûrement des pertes.

Ainsi, les marchés financiers restent aujourd’hui l’une des principales solutions pour faire de bons rendements. Pour cela, il est possible de passer par des produits intermédiaires quand même assez sécurisés comme le contrat d’assurance-vie ou le PEA.

Ce qu’il faut savoir sur le contrat d’assurance-vie

L’assurance-vie est une solution d’épargne très appréciée. Les particuliers peuvent alimenter un contrat comme bon leur semble, par des versements ponctuels ou réguliers de cotisations.

 

Aucun plafond n’est imposé et l’inclusion d’une clause bénéficiaire peut désigner une personne tierce qui bénéficiera du capital accumulé en cas de décès du souscripteur. Les contrats multisupports peuvent enregistrer des rendements très intéressants grâce à l’intervention de produits comme les actions ou les parts de SCPI.

 

En matière de fiscalité, il est beaucoup plus pertinent de réaliser un retrait partiel ou total de son capital après huit ans de détention. À ce moment-là, des abattements sont prévus sur les gains générés. De plus, seules les plus-values sont soumises à soit au barème progressif de l’impôt sur le revenu, soit à un prélèvement forfaitaire de 7,5 %.

➡️ À lire aussi :   Assurance contre les impayés en copropriété : Est-ce nécessaire ?

Le point sur le PEA ou Plan d’Epargne en Action

Il est vrai qu’investir en bourse peut faire peur à un grand nombre d’épargnants inexpérimentés. Cependant, c’est un marché qui permet de réaliser des performances plutôt intéressantes. Afin de faciliter son accès à cette opportunité de premier choix, il est conseillé de se tourner vers un PEA ou Plan d’Epargne en Action. Il s’agit d’une enveloppe de placement à alimenter avec son capital jusqu’à 150 000 €. Les fonds accumulés servent ainsi à l’acquisition de titres financiers en tout genre.

Afin d’optimiser la fiscalité de ce type de produit d’épargne, il est nécessaire d’attendre au moins 5 ans avant tout retrait. Cela permettra de n’être soumis qu’aux prélèvements sociaux (17,2 %). Ces derniers ne sont, en plus, calculés que sur les plus-values et non l’ensemble du capital.

Quel véhicule de placement choisir ?

Que ce soit le PEA ou le contrat d’assurance-vie, ces deux options permettent toutes de réaliser un investissement sur le long terme. Cependant, les épargnants qui souhaitent prendre un peu plus de risque peuvent miser sur le Plan d’Epargne en Action.

Les rendements sont, évidemment, beaucoup plus intéressants. Par ailleurs, afin de se garantir plus de sécurité, l’assurance-vie avec le fonds en euro comme support reste à privilégier.

➡️ À lire aussi :   Il est possible d'avantager les héritiers de son choix avec ce type de contrat d'épargne

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles