Pension retraite

Petites pensions : découvrez comment augmenter votre pension de retraite de 200 euros par mois !

La retraite est souvent considérée comme une période de repos bien mérité après des années de dur labeur. Cependant, pour beaucoup, elle peut aussi être une période d’incertitude financière. Alors que les pensions de retraite ne suffisent pas toujours à maintenir le même niveau de vie qu’auparavant, il existe des moyens d’augmenter ces revenus, notamment l’ASPA.

Un taux de non-recours préoccupant

Selon les données de la Drees, environ 321 200 personnes pourraient bénéficier de l’ASPA mais ne le font pas. Ce taux de non-recours est estimé à 50 %, avec des variations selon le genre et l’âge. Par exemple, 52 % des femmes éligibles et 57 % des personnes de plus de 85 ans ne demandent pas cette aide.

Ceux qui ne recourent pas à l’ASPA pourraient pourtant percevoir en moyenne 205 euros par mois. Une aide non négligeable pour les seniors qui ont des revenus faibles. Ce taux de non-recours soulève des questions sur l’efficacité de la communication autour de cette aide et la nécessité d’une sensibilisation accrue.

Montants et éligibilité à l’ASPA en 2023

L’ASPA a été revalorisée de 0,8 % au 1er janvier 2023, portant son montant maximum à 961,08 euros par mois pour une personne seule et à 1 492,08 euros pour un couple. L’aide est calculée en fonction de la différence entre ces montants plafonds et les revenus du bénéficiaire.

➡️ À lire aussi :   Retraite des enseignants : annonce d'une mise à jour favorable avant la nouvelle année

Pour être éligible, il faut être âgé de plus de 65 ans et résider en France, avec des revenus ne dépassant pas les montants plafonds mentionnés. Il est crucial de noter que cette allocation est soumise à des conditions strictes, notamment en termes de résidence et de ressources.

Comment solliciter l’ASPA ?

Pour faire une demande d’ASPA, les retraités peuvent s’adresser à leur caisse de retraite ou à la Mutualité sociale agricole (MSA). Les formulaires Cerfa nécessaires sont disponibles en ligne. Il est recommandé de faire cette démarche le plus tôt possible pour éviter les retards dans le traitement de la demande et la réception de l’allocation.

Si l’ASPA n’est pas une option viable, d’autres aides financières sont disponibles, telles que le minimum contributif ou diverses aides au logement. Ces alternatives peuvent également contribuer à améliorer la situation financière des retraités. Par exemple, le minimum contributif est une autre forme d’aide qui peut être combinée avec l’ASPA pour maximiser les bénéfices. De plus, des aides au logement peuvent être sollicitées pour réduire les charges mensuelles.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles