Actualités des séniors

Perte d’autonomie chez les séniors : l’Insee révèle les régions les plus touchées

Perte d’autonomie chez les séniors l’Insee révèle les régions les plus touchées

La perte d’autonomie est un phénomène qui touche les séniors à partir d’un certain âge, celle-ci à des effets considérables sur leur quotidien. Cela dit, l’Insee a réalisé des enquêtes afin de déterminer les régions où ce phénomène est plus amplifié pour les séniors qui vivent à domicile.

D’abord, qu’est-ce que la perte d’autonomie ?

Ce terme permet de définir l’incapacité (partielle ou totale) d’une personne à effectuer des tâches dans la vie quotidienne. Compte tenu de son état physique, celle-ci est dépendante. C’est-à-dire qu’elle a besoin d’aide pour se lever, manger, faire sa toilette, faire des courses, etc.

En général, la perte d’autonomie s’installe progressivement chez les personnes âgées. Ceci s’explique par le processus naturel du vieillissement. Quoi qu’il en soit, il est possible de la ralentir. Dès lors que les premiers signes apparaissent, la prise en charge doit commencer pour éviter que la dépendance s’aggrave au fil du temps.

Plus d’un million de séniors en perte d’autonomie

Les études réalisées par l’Insee portaient sur la perte d’autonomie chez les séniors dans la France métropolitaine. Une enquête initiale a donc permis de mettre en évidence qu’il y a environ 1,3 million de Français dans la soixantaine et plus, demeurant dans leur maison en perte d’autonomie. Ce chiffre représente 7 % des personnes de cette tranche d’âge.

➡️ À lire aussi :   L'exode des retraités français vers ce pays européen : une qualité de vie qui séduit de plus en plus

Par ailleurs, ce taux atteint 9 % et même plus dans plus d’une dizaine de départements qui ont plusieurs points communs, notamment le niveau de pauvreté qui est plus important ainsi que la rareté des hébergements destinés aux séniors dépendants. La perte d’autonomie est beaucoup plus prononcée dans les municipalités urbaines, puisque les personnes âgées qui y vivent sont généralement plus pauvres.

La Corse, particulièrement touchée par le phénomène

Les enquêtes de l’Insee ont également permis de déceler que la Corse compte parmi les régions où il y a une part importante de séniors qui sont victimes de la perte d’autonomie. Selon les estimations, près de 1/3 de la population est âgé de 60 ans et plus, ainsi 1/10 d’entre eux vivent à domicile et sont en perte d’autonomie. Cette part représente donc environ 10 000 personnes.

En se basant sur le même âge, le phénomène touche plus particulièrement les femmes. Quoi qu’il en soit, l’Insee a constaté que la perte d’autonomie évolue au fil de l’âge. En effet, il y a 5 % de séniors victimes pour les 60 à 74 ans, contre 31 % pour ceux qui sont âgés de 85 ans et plus.

La région du Nord n’est pas non plus épargnée

La perte d’autonomie touche également les Hauts-de-France. Dans la région, 9,3 % des séniors de 60 ans ou plus, vivant à domicile sont devenus dépendants pour effectuer les tâches du quotidien. Ce taux correspond d’ailleurs à 133 000 personnes âgées.

➡️ À lire aussi :   Les clés de la réussite de l'emploi sénior en Europe : où se place la France ?

Parmi les causes de cette situation, il y a le faible niveau de vie et surtout le fait que la plupart des séniors sont des ouvriers confrontés à des conditions de travail difficiles. Ce phénomène est beaucoup plus prononcé chez les femmes par rapport aux hommes. Par ailleurs, l’écart s’allonge au fil de l’âge, selon toujours les estimations de l’Insee.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.