Famille et Société

Pension de réversion : quelle est la durée de mariage requise ?

Pension de réversion quelle est la durée de mariage requise

Au décès d’un individu, le conjoint survivant peut encaisser une pension de réversion. Il s’agit d’une partie de la retraite que le défunt a pu percevoir de son vivant. Pour bénéficier de ce dispositif, en revanche, il existe quelques conditions spécifiques à ne pas négliger et surtout une durée de mariage requise. Focus !

Zoom sur la durée minimale de mariage requise pour toucher la pension de réversion

Il est important de souligner que la pension de réversion est destinée uniquement pour les couples mariés. La durée de mariage minimum requise pour y prétendre varie selon le régime auquel le défunt ou la défunte était affilié(e).

Pour les indépendants et les régimes de base des salariés comme les commerçants, les professions libérales, les artisans ou les non-salariés agricoles, il n’y a pas de durée de mariage. A contrario, la donne est différente si le conjoint décédé appartenait au régime de la fonction publique.

Dans ce cas là, pour bénéficier de la pension de réversion, la durée minimale de mariage requise est de deux ans avant le départ à la retraite ou 4 ans en tout. Ce délai est réduit à deux ans si le décès a lieu avant les 55 ans du conjoint. Pour les avocats, en revanche, il faut avoir été marié pendant 5 ans a minima pour avoir droit à ce type de pension.

➡️ À lire aussi :   Ramadan 2024 : voici la date officielle du début du jeûne pour les musulmans

L’élément modificateur des critères d’attribution de la pension de réversion

L’attribution de la pension de réversion est assez complexe. S’il est impératif de respecter la durée de mariage requise pour certains régimes, il existe un élément crucial qui peut tout changer. Oui, il s’agit plus précisément de l’arrivée d’un enfant au sein du couple. Concrètement, cet évènement annule cette condition. Là encore, il faut prendre en compte certains points essentiels.

Le conjoint survivant ne pourra plus prétendre à la pension de réversion s’il s’est remarié ou remis en couple. Néanmoins, il conserve la possibilité de la réclamer à nouveau si sa relation actuelle venait à se terminer.

Vous devez également comprendre que la pension de réversion peut être partagée entre les veufs(ves) survivants, notamment si le défunt s’est marié plusieurs fois.

Pension de réversion : les conditions pour en bénéficier

Pour jouir d’une pension de réversion, le conjoint survivant doit être pacsé ou marié avec la personne décédée. Elle vous sera versée généralement à partir de 55 ans. Toutefois, l’âge varie selon les régimes de retraite.

À noter également que dans certains régimes, la pension de réversion n’est attribuée que si le veuf ou la veuve répond à certaines conditions de ressources. Dans tous les cas, si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander des renseignements supplémentaires auprès de l’organisme de retraite dont le conjoint dépendait de son vivant.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.