Retraite

Pension de réversion : ce qui change pour l’ensemble des couples sans exception

Pension de réversion ce qui change pour l’ensemble des couples sans exception

La question de la refonte de la pension de réversion n’a pas été intégrée à la réforme de la retraite, car l’exécutif a voulu remettre à plus tard la discussion. Ainsi, le gouvernement a pris la décision de saisir le Conseil d’Orientation de la Retraite pour l’adaptation des droits familiaux et conjugaux.

Adopter une certaine harmonisation des mesures en place

Le Cor a récemment divulgué quelques solutions visant à apporter des changements au niveau des droits familiaux et conjugaux, servant de compensation des effets des enfants. Parmi les dispositifs concernés, il y a la majoration de la durée d’assurance pour enfant. À titre de rappel, cette mesure offre l’avantage à toutes les mères salariées d’avoir des trimestres gratuits sur la naissance et l’éducation de leur descendant.

Ainsi, elles peuvent cesser leur activité plus tôt tout en bénéficiant d’une retraite à taux plein. Pourtant, ces nombres de trimestres ne sont pas les mêmes selon le régime concerné, en effet ils sont de 8/enfant dans le privé et 2 dans le secteur public. L’objectif est donc dans un premier temps d’harmoniser ces dispositifs.

Toutefois, les études menées ont permis d’observer que le taux d’emploi chez les femmes baisse significativement dès le troisième enfant. Ainsi, le Cor prévoit d’offrir plus de trimestres à partir de cette période et de supprimer cet avantage à chaque naissance, mais en adoptant une majoration de la pension.

➡️ À lire aussi :   Retraite complémentaire Agirc-Arrco : hausse ou baisse en Mars ?

Le Cor en pleine réflexion sur la mise en place de nouvelles réglementations

Le Conseil d’orientation des retraites souhaite ainsi se pencher davantage sur la majoration de 10 % de la pension pour les parents ayant plus de 3 enfants. Dans cette optique, l’organisme réfléchit sur plusieurs options, notamment en limitant cet avantage aux travailleurs dont la carrière a été interrompue, en fixant des seuils de revenus ou en augmentant le taux en fonction du nombre de descendants.

Le Cor se penche également sur la question de l’assurance vieillesse des parents au foyer ou AVPF. Rappelons que ce dispositif permet aux salariés ayant cessé leur travail pour s’occuper de leur enfant d’être considérés comme étant en activité. Pendant la période d’arrêt, ces salariés conservent ainsi leur droit à la retraite. Dans ce contexte, le Cor propose d’associer cette subvention avec les majorations de durée d’assurance pour enfant. Parmi les autres pistes émises de l’organisme, il y a également l’élimination des conditions de revenu des ménages pour percevoir l’AVPF.

Une possibilité d’élargissement de la pension de réversion

Depuis la mise en place de ce dispositif, il n’a pas subi d’évolution. En effet, celui-ci est réservé uniquement aux couples mariés. Pourtant, le concubinage et le Pac ont gagné de l’ampleur ces dernières années. Ainsi, le Cor prévoit d’étudier la possibilité d’élargir cet avantage, mais à condition de respecter une durée de vie commune minimale pour les partenaires. Parmi les suppositions du Cor, il y a le financement de la pension de réversion via une cotisation spécifique.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.