Pension de retraite sous-évaluée il manque 3 000 € par an, et ce n'est pas un cas isolé!

Pension de retraite sous-évaluée : il manque 3 000 € par an, et ce n’est pas un cas isolé!

Le calcul de sa future retraite n’est pas une mince affaire. Or, il faut passer par cette étape pour éviter d’éventuelles erreurs faites par les caisses de retraite. Le cas échéant, il ne faut pas attendre trop longtemps avant d’agir. Mise au point !

Des erreurs de calcul de sa retraite : un cas isolé ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, des erreurs peuvent subsister dans le calcul de votre retraite. Des cas plus ou moins fréquents qui doivent être étudiés de près. Des personnes à la retraite depuis 2023 ont déjà été victimes de ces préjudices. L’une d’entre elles affirme avoir été lésée de 3 000 € par an.

Visiblement, c’est un manque assez important pouvant pénaliser nos ainés. Et, si la personne concernée ne s’en aperçoit pas à temps, ces erreurs demeureront non détectées. Les seniors ayant des troubles de la vision devront donc se tourner vers leurs proches pour passer au crible leurs dossiers.

Ces erreurs s’apparentent à des pertes financières pour un futur retraité. D’autant plus qu’une baisse de revenus reste inéluctable après avoir quitté la vie active. Celle-ci doit être compensée par d’autres entrées d’argent. D’où la nécessité d’ouvrir un contrat d’assurance-vie dès le début de sa carrière professionnelle. En parallèle, il faut souscrire des livrets d’épargne réglementés (livret A, LDDS, LEP).

➡️ À lire aussi :   Cumul emploi-retraite 2024 : Qui sera impacté par le nouveau dispositif ?

Dans tous les cas, la préparation de sa retraite doit passer au crible préalablement. Il faut s’assurer que tous les documents exigés soient au grand complet. Il convient ensuite de les envoyer dans les quatre mois avant la date de départ. Une recommandation de la Sécurité sociale permettant de traiter l’ensemble des dossiers en temps et en heure. Sans quoi, un décalage du paiement de sa pension de retraite sera inéluctable.

Les étapes à suivre en cas d’erreurs de calcul de sa retraite

Comme on le dit souvent, l’erreur est humaine. Et, cela n’exclut pas la caisse d’assurance retraite du régime général (Carsat) ou encore la caisse complémentaire Agirc-Arrco. Dès la réception des estimations faites par ces organismes, pensez à décortiquer toutes les informations affichées. Si celles-ci sont erronées, agissez immédiatement.

L’objectif ici est de rectifier ces erreurs avant qu’il ne soit trop tard. Il peut s’agir de la date de départ à la retraite ou bien du taux applicable pour le calcul de votre pension. Idem pour les notifications de retraite qui peuvent être erronées. Le cas échéant, les pistes à creuser ne manquent pas.

La première chose à faire serait de demander une révision du dossier auprès de votre caisse de retraite. L’autre alternative consiste à saisir la commission de recours amiable (CRA) dans un délai de deux mois. Sinon, rapprochez-vous d’un médiateur de la caisse dont vous dépendez.

➡️ À lire aussi :   Travailler à temps partiel : impact sur l’âge de départ en retraite et le montant de la pension

Notons que la CRA ne concerne que la retraite de base. Pour le régime complémentaire Agirc-Arrco, les assurés peuvent obtenir une révision de leur retraite sans limite de temps. En contrepartie, il faut fournir tous les justificatifs ainsi que d’éventuels éléments nouveaux à l’organisme.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles