Ne ratez pas le nouveau plan épargne avenir climat pour les jeunes qui arrive en juillet

Ne ratez pas le nouveau plan épargne avenir climat pour les jeunes qui arrive en juillet

Un peu plus d’une année après l’annonce du plan d’épargne avenir climat ou PEAC, ce dispositif sera enfin disponible à partir du 1er juillet. Ce placement financier réservé aux moins de 21 ans devrait permettre de renforcer la transition énergétique.

Mieux comprendre le PEAC et ses spécificités

Le décret qui est paru récemment dans le Journal officiel vient confirmer la mise en place du PEAC. Étant réservé aux jeunes de moins de 21 ans, ce produit d’épargne est destiné au financement des projets bas carbone, notamment dans le cadre de la loi sur l’industrie verte. Rappelons que cette dernière, qui a été adoptée au mois d’octobre 2023 prévoit de réindustrialiser le pays et de favoriser la décarbonation.

Parmi les ambitions du gouvernement, il y a par exemple le fait de partager en deux la durée d’implantation des usines et d’inciter à l’adoption de grandes technologies garantissant la décarbonation, à savoir le big fives, à savoir :

Les modalités du PEAC

Le Plan d’épargne avenir climat entrera en vigueur à partir du 1er juillet. Un seul plan peut être souscrit par une personne physique. Quant à la somme totale versée sur le produit, elle est limitée à 22 950 euros. Cette épargne qui est ouverte par les parents pour leur enfant sera bloquée jusqu’à ce que ces derniers atteignent la majorité. Ce système est essentiel puisqu’il favorise justement le financement de projets durables qui sont indispensables pour garantir la transition énergétique.

➡️ À lire aussi :   Le crowdfunding immobilier, un véhicule d'investissement qui booste votre rendement locatif

L’ouverture d’un PEAC s’effectue donc auprès de la plupart des établissements traditionnels comme les banques ou les assurances. Elle peut être faite par les parents, même dès la naissance de leur enfant. Cela dit, l’épargne est bloquée pendant au moins 5 ans et jusqu’à la majorité du titulaire. En outre, sa fermeture s’effectue automatiquement lorsque le détenteur atteint 30 ans.

Un produit d’épargne plus attractif

Actuellement, les épargnants se demandent ce que cet investissement leur rapportera. En réalité, les gains perçus dépendent des stratégies de chaque organisme financier qui s’occupe de la distribution du produit.

Bruno Le Maire avait toutefois annoncé au mois de mai 2023 que le rendement du PEAC serait en dessus de la rémunération du livret A qui est actuellement bloqué à 3 %. Par ailleurs, ce produit d’épargne devrait profiter des mêmes conditions fiscales, notamment l’absence de cotisation et d’imposition.

Un placement qui n’est pas sans risque

Comme suscité, c’est le choix d’investissement des établissements distributeurs de PEAC qui conditionne sa rémunération. Cela dit, le risque de perte est bien présent, car il n’y a pas de garantie sur les dépôts effectués sur le produit.

Par ailleurs, certains experts considèrent que le PEAC est semblable au PER ou Plan d’épargne retraite. En effet, au fur et à mesure que le titulaire est âgé, l’établissement réduit la part des épargnes risquées pour des placements qui sont beaucoup plus sûrs. Toutefois, ceci ne permet pas pour autant d’effacer complètement tous les risques.

➡️ À lire aussi :   Comment déclarer les revenus de votre SCI lors de la déclaration d'impôts 2024 ?
À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles