Actualités des séniors

Ne faites pas ces erreurs lorsque vous remplissez un constat d’accident de la route !

Ne faites pas ces erreurs lorsque vous remplissez un constat d’accident de la route !

Le constat est une obligation à la suite d’un accident de voiture. Concrètement, ce document sert à expliquer tout simplement l’accident et ses circonstances. Il doit contenir plusieurs informations cruciales puisqu’il vous permettra de demander une indemnisation à votre compagnie d’assurance. Or, garder la tête froide dans le stress est une étape très compliquée. Vous découvrirez dans cet article les erreurs à éviter lorsque vous remplissez un constat d’accident. Focus !

L’oubli de la mention « blessé »

Le constat doit être assez clair pour déterminer l’ampleur de l’accident. Lorsque vous le remplissez, veillez à ce que la case « blessé » soit bien cochée. Et ce, même si vous n’êtes pas blessé à l’instant T. Effectivement, il se peut que les blessures ne se manifestent que quelques heures voire quelques jours après la circonstance. Autrement, votre assurance auto ne tiendra en compte que les dégâts matériels.

Déposer sa signature sur le papier, sans être d’accord

Lors d’un accident de voiture, la peur et le stress sont à leur apogée. Mais, pour éviter les mauvaises surprises, prenez sur vous et lisez attentivement le contenu du document. Si les points inscrits ne vous conviennent pas, n’hésitez pas à discuter ouvertement avec l’autre partie.

➡️ À lire aussi :   Mise en vente de votre véhicule : attention à cette interdiction qui coûte très cher !

Au besoin, vous avez la possibilité de remplir la partie « observation » et d’y mettre des remarques sur le comportement de l’autre conducteur sur la route. À noter que vous et la partie adverse avez bien le droit de ne pas signer le constat.

Pour le second cas, prenez toutes les preuves qu’il vous faut comme le modèle du véhicule, le numéro d’immatriculation et les témoignages des individus ayant assisté à l’accident et leurs coordonnées. Envoyez ces dernières et les vôtres avec le constat à votre compagnie.

Faire un croquis non adapté aux attentes des assureurs

Dessiner le croquis de l’accident facilite la compréhension de l’événement tragique. Pour cela, mettez en avant les panneaux de signalisation, les lignes continues ou discontinues. Les détails doivent être présents. À noter toutefois que cette étape n’est pas obligatoire.

Envoyer le constat après le délai imposé par l’assureur

Si vous voulez avoir une indemnisation, il est important d’envoyer le constat d’accident à temps. Le délai est de 5 jours ouvrés au maximum. Une fois ce délai dépassé, votre demande d’indemnisation pourrait être refusée. Renseignez-vous toujours au préalable pour éviter une erreur fatale.

Effectuer des modifications sur un constat déjà signé

Modifier le contenu d’un constat après l’avoir signé est interdit. C’est pourquoi il est impératif d’être d’accord sur tous les points avant l’envoi du document auprès de l’assureur. De plus, sachez que les deux parties concernées par l’accident sont tenues d’envoyer un document identique. Le destinataire remarquera les modifications effectuées.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.