Actualités des séniors

Mandat de protection future : une solution pour les séniors face à l’incapacité ?

Mandat de protection future une solution pour les séniors face à l’incapacité 

La perte d’autonomie est inévitable avec l’âge. Des accidents ou des maladies peuvent aussi impacter sur les aptitudes physiques ou mentales. L’adoption de ce dispositif constitue alors la meilleure option pour ne pas arriver à la mise sous tutelle ou curatelle.

Comment fonctionne le mandat de protection future ?

Une maladie qui fait perdre de l’autonomie, un accident peuvent avoir des conséquences graves sur les capacités de chacun à gérer seul son quotidien tout comme son patrimoine. Face à ces situations, les personnes concernées peuvent être mises sous tutelle ou curatelle, à condition d’anticiper en adoptant un mandat de protection future. Il s’agit d’un document qui doit être rempli pendant que le demandeur est encore en pleine possession de ses moyens.

Ce système permet tout simplement de désigner une ou plusieurs personnes (mandataires) à qui confier ses intérêts à la suite d’une perte de ses capacités mentales ou physiques. Ainsi, ces derniers peuvent porter assistance au mandant lors des différents actes dans la vie civile et privée. Aussi, ils peuvent s’occuper de la gestion d’une partie ou de l’ensemble de son patrimoine.

Les avantages du mandat de protection future pour les séniors

À titre de rappel, la rédaction de ce contrat s’effectue pendant que l’auteur possède toutes ses facultés cognitives et motrices. Par conséquent, il est suspendu à partir du moment où le mandant conserve encore toutes ses aptitudes. Dès que ce dernier ne peut plus prendre soin de lui ou quand il n’est plus capable de gérer tout seul son patrimoine, alors le mandataire entre en jeu. Ce dispositif offre plusieurs avantages au demandeur, notamment :

➡️ À lire aussi :   Allocation chômage : la durée de versement des allocations diminue dès ce début février 2023 !

Liberté de nomination du ou des mandataires

Il n’existe aucune obligation concernant la désignation des mandataires, ils peuvent faire partie de la famille, des amis ou des connaissances de longue date. Quoi qu’il en soit, ils doivent être en pleine possession de leur capacité. Grâce à cette liberté, il est possible de choisir un proche pour assurer l’assistance personnelle et un professionnel pour la gestion des patrimoines.

Bénéficier d’une sécurisation totale

Le mandataire s’occupe de la conservation et de la gestion des patrimoines selon les désirs du demandeur. Ce n’est pas tout puisqu’il peut également apporter une assistance personnelle afin de répondre à tous les besoins du délégant. Bref, ce système permet de garantir une protection financière et personnelle qui est indispensable pour les séniors en perte d’autonomie.

Possibilité d’inclure l’assurance-vie

L’assurance-vie peut être intégrée dans un mandat de protection future afin de bénéficier d’une couverture complète. Cette option permet également d’optimiser la sécurisation des intérêts du demandeur au niveau de la gestion de ses biens. Évidemment, ce dernier peut établir des restrictions comme la proscription des avances sur le contrat ou encore le changement de la clause bénéficiaire. Ces mesures ont pour objectif de protéger davantage les intérêts du mandant.

➡️ À lire aussi :   Si vous êtes retraités, n'oubliez pas de demander ces 2 prestations !

Avoir la main mise sur sa vie

Le mandat de protection future offre la possibilité au demandeur de prendre des décisions concernant les différentes actions permettant de préserver ses patrimoines. Ainsi, ce contrat est idéal pour conserver l’autonomie de l’auteur qui garde le contrôle sur ses choix et sa vie.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.