L’utilité et le fonctionnement de l’assurance habitation expliqués en plusieurs points

L’utilité et le fonctionnement de l’assurance habitation expliqués en plusieurs points

Comme une voiture, un logement doit aussi être assuré. Propriétaires et surtout locataires ont ainsi des responsabilités par rapport à cette couverture. Il existe plusieurs types de contrats, fournis par les compagnies d’assurance. Avant d’y souscrire, il est nécessaire de bien comprendre les principes de cette protection obligatoire pour une habitation. Voici alors quelques informations essentielles à ce sujet.

Les principales utilités de l’assurance habitation

Comme son nom l’indique, l’assurance habitation a comme premier objectif de couvrir les lieux de résidence contre divers sinistres. En effet, c’est un moyen d’obtenir des compensations financières dans le cas où une maison ou un appartement venait à subir des dommages.

Ainsi, les propriétaires et locataires peuvent se faire indemniser après un cambriolage, des dégâts des eaux, un incendie, etc. Tout dépend néanmoins du type de contrat choisi par le souscripteur. L’assurance responsabilité civile est le plus courant, mais la couverture multirisque est beaucoup plus efficace.

Détails sur les risques pouvant être couverts

Les termes d’un contrat d’assurance habitation peuvent varier d’une personne à une autre. Cependant, en tant que locataire, il est, par exemple, obligatoire, d’avoir au moins la garantie de responsabilité civile. Celle-ci permet de rembourser les dégâts provoqués par les souscripteurs à un tiers.

➡️ À lire aussi :   Assurance dépendance : une solution pour se protéger contre la perte d’autonomie

D’un autre côté, un contrat multirisque sera beaucoup plus avantageux. Les couvertures s’étendent à des sinistres causés par soi sur autrui, mais également les dégâts subis sur ses propres biens. Il est important de noter que l’adhésion à une assurance habitation par le propriétaire est facultative.

Plusieurs niveaux de cotisations à payer

Évidemment, une assurance habitation a un coût. Les tarifs sont variables et peuvent évoluer d’un critère à un autre. En effet, les primes à verser pour une petite surface ne seront que de quelques centaines d’euros par an.

La facture peut très vite grimper à plusieurs milliers d’euros pour les demeures plus imposantes. Les assureurs calculent aussi les cotisations en fonction du lieu d’implantation du bien, de la valeur du mobilier, du nombre de garanties et de la franchise.

Comment choisir son assurance habitation ?

Avant toute chose, il est essentiel de faire une évaluation de ses biens mobiliers comme les meubles, les accessoires high-tech, l’électroménager, etc. Cela sera utile pour déterminer quel niveau de couverture sera l’idéal. Par ailleurs, selon ses besoins, il est important de faire la comparaison entre plusieurs assureurs. Des outils en ligne existent pour faciliter la tâche. Enfin, attention également au montant des cotisations, mais aussi de la franchise.

➡️ À lire aussi :   Protégez votre ami à poils : comment choisir la meilleure assurance pour animaux ?

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles