Immobilier en baisse

L’immobilier en baisse : top des villes en France avec des prix en déclin

Le marché immobilier français connaît actuellement une baisse des prix dans certaines villes majeures. Cette tendance est influencée par divers facteurs, notamment la hausse des taux d’intérêt et les difficultés du marché du crédit. Voici les cinq villes où cette baisse est la plus notable.

Bordeaux : La correction attendue

Bordeaux, autrefois en plein essor immobilier, connaît une baisse significative des prix. Cette réduction de 8,6 % en un an est souvent considérée comme une correction du marché. La hausse des taux d’intérêt et la saturation du marché sont les principaux facteurs de ce changement. Ce phénomène pourrait redéfinir l’attractivité de la ville pour les investisseurs et les acheteurs potentiels.

Paris : La fin de l’invincibilité

Paris, longtemps considérée comme une forteresse immobilière, voit ses prix baisser. Une réduction de 0,2 % en un mois et de 4,5 % sur une année marque un tournant. Cette baisse est attribuée à plusieurs facteurs, notamment la hausse des taux d’intérêt et un marché devenu moins attractif pour les investisseurs étrangers. Ce changement pourrait avoir des répercussions sur le marché immobilier parisien à long terme.

Lyon : Un podium remis en cause

Lyon, autrefois troisième ville la plus chère de France en matière d’immobilier, n’échappe pas à la tendance baissière. Les prix ont diminué de 0,2 % en un mois et de 8,1 % sur une année. Cette baisse est principalement due à la hausse des taux d’intérêt et à une demande moins soutenue. La ville doit désormais faire face à une concurrence accrue d’autres métropoles régionales, ce qui pourrait remettre en question sa position sur le podium des villes les plus chères.

➡️ À lire aussi :   Quelle est la meilleure SCPI pour investir quand on est senior ?

Rennes : L’impact sur les villes secondaires

Rennes, souvent considérée comme une ville secondaire en termes d’immobilier, n’est pas épargnée par la baisse des prix. Avec une réduction de 0,9 % en un mois et de 3,9 % sur une année, la tendance est claire. Cette baisse est attribuée à des facteurs multiples, notamment la hausse des taux d’intérêt et une offre excédentaire de logements neufs. De quoi inciter les investisseurs à reconsidérer leurs options et à explorer d’autres marchés régionaux.

Nantes : Le réajustement naturel

Nantes, une ville en croissance constante, voit également ses prix immobiliers baisser. Avec une réduction de 0,8 % en un mois et de 5,2 % sur une année, le marché semble se réajuster. Cette baisse est principalement due à la hausse des taux d’intérêt et à une légère saturation du marché. Ce réajustement pourrait offrir de nouvelles opportunités pour les acheteurs tout en incitant les vendeurs à revoir leurs stratégies.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles