Actualités des séniors

Les seniors face à un possible durcissement des règles d’assurance-chômage – Êtes-vous concerné par ces changements ?

Les seniors face à un possible durcissement des règles d'assurance-chômage - Êtes-vous concerné par ces changements

Créée en 1958, l’Assurance-Chômage accompagne les individus en période de transition professionnelle. Or, une réforme majeure qui se profile à l’horizon 2024 prévoit le durcissement des règles de ce régime. Et les seniors sont les premiers touchés. Mais, êtes-vous concerné par ce changement ? Réponses dans cet article.

Gros plan sur les changements des règles d’assurance-chômage

Les partenaires sociaux sont parvenus à décider un accord sur les nouvelles règles d’assurance-chômage en novembre 2023. Plusieurs changements sont donc à prévoir dès 2024.

Premièrement, le calcul de l’allocation de chômage a changé. Pour rendre le système de paiement plus facile, il va être désormais basé sur 30 jours. Une mesure qui fait perdre environ 5 à 6 jours par an aux bénéficiaires.

Ensuite, pour être éligible à l’assurance-chômage, les demandeurs devront justifier 5 mois de travail au lieu de 6 mois jusqu’alors. Aussi, la mesure se durcit pour les hauts salaires.

À partir de 2024, une dégressivité de l’allocation devrait être appliquée aux moins de 55 ans contre 57 ans actuellement.

L’accord prévoit en outre, une réduction des cotisations patronales à 4% du salaire brut contre 4,5% initialement. Concernant le calcul du bonus-malus, il ne concerne plus que les fins de contrats de moins d’un mois.

Nouvelles règles de l’assurance-chômage : quand seront-elles appliquées ?

Les différentes mesures d’accord susmentionnées ne sont pas définitives pour le moment. En effet, le ministère du Travail doit encore évaluer si elles sont bien conformes aux lignes directrices établies par le gouvernement. Néanmoins, le ministre du Travail, Olivier Dussopt semble favorable à l’adoption de ce durcissement puisque cela permettrait de favoriser le plein-emploi en France.


Il est important de souligner que jusqu’à maintenant l’ouverture aux droits de l’assurance-chômage est possible si vous avez travaillé au minimum 6 mois dans les 24 derniers mois. Vous devez également être inscrit auprès du Pôle emploi dans les 12 mois après la perte d’emploi et vous assurer que votre situation (le chômage) est involontaire. Il existe également d’autres critères d’éligibilité à ne pas négliger. Renseignez-vous préalablement afin de remplir toutes les conditions requises.

➡️ À lire aussi :   Révision de l’indemnisation du chômage des travailleurs séniors en question : ce qui pourrait être modifié

La durée de l’allocation de chômage est de 18 mois si vous avez moins de 53 ans, contre 24 mois pour les personnes entre 53 et 54 ans. Pour les plus de 55 ans, en revanche, la période maximale s’élève à 27 mois.

Concernant le montant des allocations de chômage, il est calculé à partir de la totalité des salaires perçus pendant 24 mois avant la perte de l’emploi. La somme obtenue sera par la suite divisée par le nombre de jours travaillés et les périodes d’activité pendant les 24 mois. Le résultat final correspond à ce que l’on appelle le salaire journalier de référence ou le SJR.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.