Actualités des séniors

Les séniors de plus de 60 ans sont-ils un danger sur la route ?

Les séniors de plus de 60 ans sont-ils un danger sur la route

Les accidents de la route entraînent des milliers de décès chaque année, soit dans les alentours des 1 300 personnes en France en 2022. Un chiffre assez conséquent. Mais, les seniors de plus de 60 ans sont-ils un danger sur la route ? Réponses dans cet article.

Les seniors au même niveau que les jeunes

La capacité de conduite des séniors est un sujet préoccupant suscitant de nombreux débats sur les réseaux sociaux. En effet, de nombreuses personnes se plaignent de la mauvaise conduite de ces derniers. Mais qu’en est-il du niveau de danger que représentent les personnes âgées sur la route ?

De manière générale, les seniors se déplacent en voiture pour travailler, faire des courses, honorer leur rendez-vous, etc. Mais, ils peuvent aussi être exposés à des accidents. Les séniors figurent parmi les responsables des accidents de la route mortels selon la Sécurité sociale. Ils sont au même niveau que les jeunes de 18 à 24 ans. Les deux catégories se partagent la responsabilité de 80% de la mortalité au volant. Le problème n’est pas forcément lié à l’âge, mais au comportement derrière le volant.

Conduite pour personne âgée : quels sont les différents facteurs de risque ?

Lorsque vous arrivez à un certain âge, vous pouvez être exposés aux maladies oculaires. La baisse de la vue risque de vous handicaper lors de la conduite. Non seulement le champ de vision peut se rétrécir, mais vous pourrez aussi être plus sensible à l’éblouissement.

➡️ À lire aussi :   Les séniors ne veulent pas passer aux véhicules électriques pour une raison simple

Notez également que plus une personne vieillit, plus elle rencontre des problèmes d’audition. Le risque d’accident est donc élevé, puisque l’individu perçoit moins bien le bruit des moteurs des deux roues par exemple ou les klaxons.

Aussi, la prise des médicaments est un détail à ne pas négliger. Sachez que certains produits comme les tranquillisants, les antidépresseurs et les somnifères ne sont pas adaptés à la conduite automobile. C’est également le cas pour les médicaments pour les rhumatismes, contre la toux ou pour le cœur. En outre, ne négligez pas vos problèmes de motricité. En effet, que l’arthrose, les raideurs ou encore d’autres douleurs peuvent vous mettre en difficulté lorsque vous effectuez une manœuvre, par exemple.

Sénior et conduite autonome : les solutions à adopter

Vous avez besoin de conduire pour votre déplacement au quotidien ? Pour limiter les risques d’accident, il est recommandé d’éviter les heures de pointe où le flux est très dense. Pensez également à ne pas prendre le volant la nuit ou entre 13 h et 15 h.

Il est aussi conseillé de toujours privilégier les routes dégagées et larges. Si les conditions météorologiques ne sont pas favorables, n’insistez pas. Prenez le temps de vous rendre régulièrement chez votre médecin généraliste pour checker votre santé. Au besoin, rapprochez-vous d’un spécialiste ORL ou d’un ophtalmologue.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.