Actualités des séniors

Les séniors bientôt concernés par un aménagement du temps de travail ?

Les séniors bientôt concernés par un aménagement du temps de travail 

Les demandeurs d’emploi séniors se retrouvent encore une fois dans le viseur à travers ce plan destiné à combattre le chômage chez les plus de 55 ans. L’État prévoit justement la mise en place d’un contrat à temps partiel. Quelles sont les raisons de cette mesure et les résultats escomptés ?

Une situation alarmante des séniors

Ces dernières années, il y a beaucoup plus de séniors qui ne sont ni en activité, ni à la retraite. Évidemment, ils représentent un coût pour l’État. C’est pourquoi Bruno Le Maire entend adopter des mesures permettant de lutter contre ce phénomène. Dans le but de favoriser l’emploi pour ces catégories de la population, le ministre prévoit donc la mise en place d’un contrat à temps partiel destiné aux plus de 55 ans qui sont au chômage.

Grâce à cette réforme, les profils concernés pourront travailler près de 80 % du temps plein. Dans ce cas, ils perçoivent jusqu’à 90 % du montant de leur salaire. Ce n’est pas tout puisqu’ils continuent aussi à cotiser en vue de profiter d’une pension complète à la retraite. Évidemment, cette mesure peut permettre de réduire significativement le taux de chômage. Dans le même temps, celle-ci favorise également l’augmentation des contributions sociales.

Le ministre de l’Économie s’en prend au système

Ce n’est pas la première fois que Bruno Le Maire s’attaque au système français. Déjà, celui-ci avait fortement critiqué le régime de l’assurance chômage, de plus il s’était montré favorable à l’abandon des avantages financiers destinés aux demandeurs d’emploi séniors. Pour ce faire, le ministre a proposé la réduction de la période d’indemnisation maximale afin qu’elle s’établisse à 18 au lieu des 27 mois.

➡️ À lire aussi :   Nouvelle aide de Pôle Emploi : jusqu'à 5 200 euros pour vos entretiens d'embauche avec France Travail

Ce n’est pas fini, puisque Bruno Le Maire est revenu à la charge concernant le chômage des séniors. En effet, le taux d’emploi chez les 55 à 64 ans est largement inférieur à la catégorie entre 25 à 49 ans en 2022.

Une réforme qui rappelle un dispositif déjà en place

Le ministre de l’Économie considère que la politique d’exclusion des séniors sur le marché du travail a assez duré et qu’il est temps d’y mettre fin. Évidemment, cette situation a des impacts non négligeables sur la trésorerie du pouvoir public. Par conséquent, la réforme permettra ainsi d’éviter que les séniors sortent brutalement du marché de l’emploi. Il s’agit donc de mettre en place des mesures visant à un passage plus doux vers la retraite. Les bénéficiaires pourront continuer à percevoir des revenus tout en contribuant à la vie économique de l’État.

Si ce contrat à temps partiel peut sembler être une nouveauté, celui-ci rappelle pourtant un régime déjà en vigueur qui est la retraite progressive. Ce régime permet donc une baisse du temps de travail pour les salariés qui continuent à percevoir une partie des pensions. Toutefois, ce système n’attire pas vraiment les séniors. Et pour cause, la part de la retraite servant de compensation à la perte de revenu est inférieure par rapport à l’absence de rémunération face au passage au temps de travail partiel.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.