Consommation & Vie quotidienne

Les prix réglementés de l’électricité ont augmenté de 15 % depuis le 1er février 2023

Les prix réglementés de l’électricité augmentent de 15 % dès le 1er février
Julien
Proposé par Julien Delarche

Le 1er février dernier a réellement était une date marquante au vu des nombreux changements qui sont entrés en vigueur à ce moment-là. Les tarifs réglementés de vente d’électricité font notamment partie des éléments impactés. La dernière hausse enregistrée était de 4 % TTC en 2022, puis un gel a été décidé avant que l’État ne décide une nouvelle augmentation de 15 % TTC en ce premier trimestre de 2023. Une actualité qui ne manque pas de faire réagir les consommateurs.

Fonctionnement des tarifs réglementé de l’énergie

Depuis 2007, l’État a ouvert le marché de l’énergie à des compagnies privées. Ces dernières sont actuellement libres de proposer leurs prix. Néanmoins, les consommateurs qui ont choisi de rester ou d’opter pour EDF devront se conformer au tarif réglementé de vente (TRV) de l’électricité.

C’est le pouvoir public qui fixe ainsi les barèmes et peut décider des revalorisations au fil des années, sous les précieuses recommandations de la Commission de régulation de l’énergie ou CRE. Normalement, des ajustements (à la hausse ou à la baisse) devraient être faits deux fois par an, mais cela n’est pas obligatoire. Plusieurs facteurs comme les coûts d’exploitation, l’acheminement ou encore la conjoncture économique peuvent impacter ce TRV.

Des effets attendus sur la facture de 21 millions de foyers

L’augmentation de 15 % TTC concerne une variété de consommateurs, y compris les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes, et se traduira par une hausse moyenne de 20 € par mois pour les ménages qui utilisent les systèmes de chauffage électrique, selon les estimations de certains experts.

➡️ À lire aussi :   Achats de Noël sous tension : l'inflation pousse les Français à étaler les paiements des cadeaux

Au total, environ 21 millions de foyers seront concernés. Cette augmentation des prix de l’électricité arrive sur fond d’inflation, suite à la revalorisation également de 15 % TTC des tarifs réglementés de vente du gaz naturel au 1er janvier.

La nécessité de faire des économies d’énergie

Il faut savoir que le gouvernement a appliqué un bouclier tarifaire dans le cadre de cette augmentation. En effet, le véritable prix de l’électricité aurait dû monter de + 99,22 % TTC, mais un plafonnement à 15 % est donc appliqué.

Néanmoins, le portefeuille des consommateurs ressentira quand même cette hausse, d’où la nécessité de faire des économies. Il est notamment conseillé de limiter la température du chauffage à 19 degrés pour éviter de dépenser trop de kWh. Des réflexes simples sont à adopter comme éteindre la lumière ou débrancher les appareils inutilisés.

A propos de l'auteur

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.