Retraite

Les petites retraites en hausse : l’Agirc-Arrco dévoile ses projets pour Janvier 2024

Les petites retraites en hausse : l'Agirc-Arrco dévoile ses projets pour Janvier 2024

Les petites pensions de l’Agirc-Arrco vont être revalorisées en 2024. C’est une nouvelle tout à fait réjouissante pour les retraités concernés. Plus de détails !

Une augmentation des petites pensions alimentaires prévue en 2024

Une autre bonne nouvelle vient de tomber pour les assurés de l’Agirc-Arcco, Vous l’aurez compris, il s’agit de la revalorisation des petites retraites programmée pour 2024. C’est l’une des mesures favorables qui précède celles qui sont déjà validées récemment :

  • La suppression du malus sur les retraites complémentaires depuis le 1er décembre 2023
  • La hausse des retraites complémentaires de l’ordre de 4,9 %, depuis le 1er novembre 2023

Rappelons que les partenaires sociaux, à la tête du régime de retraite complémentaire, se sont réunis le 28 novembre dernier. Les discussions initiées lors de cette date étaient centrées sur la future revalorisation des petites pensions complémentaires. L’une des mesures apportées par la dernière réforme des retraites.

Le texte du Gouvernement vise en particulier à allonger la durée de cotisation pour l’ensemble des assurés. Mécaniquement, le régime de retraite complémentaire va contribuer financièrement aux caisses de l’Etat. Les fonds collectés serviront en priori de coup de pouce pour les pensions les plus modestes.

Bien que les montants de la hausse des petites pensions ne soient pas encore affichés, certaines pistes sont déjà mises an avant par les experts. Il se pourrait que cette revalorisation prenne la forme de points attribués gratuitement. Ce n’est pas vraiment une nouveauté. Le cas échéant, certaines règles ainsi que des conditions d’attributions doivent être fixées en amont.

➡️ À lire aussi :   Pension de réversion : le Pacs suffit-il pour y prétendre ?

Le dispositif, qui commence à prendre forme, pourrait d’ailleurs s’apparenter à une participation au financement du relèvement du minimum contributif. Notons que ce dernier peut monter jusqu’à 100 €. D’autant que le Gouvernement avait déjà exigé à l’Agirc-Arrco de contribuer à cette juste cause, bien qu’elle soit coûteuse.

A qui profite cette nouvelle revalorisation des petites retraites ?

A l’évidence, tout le monde ne pourra pas bénéficier de cette hausse des petites retraites. Certains critères passent au crible. De règle générale, ce sont les retraités touchant de faibles pensions qui entrent dans le champ d’action de cette mesure. Dans la pratique, leurs montants devraient représenter moins de 85 % du Smic, soit environ 1 200 € en 2023.

Dans un premier lieu, il faudra déterminer en amont le nombre de personnes concernées par cette condition de ressource. C’est seulement après cette étape que les prestataires sociaux devront fixer le montant du coup de pouce, et réfléchir à son mécanisme. Le régime complémentaire possède déjà un trésor de guerre. Il faudra nécessairement conserver une trésorerie confortable.

Pour mémoire, le malus, correspondant au coefficient de solidarité, a été instauré initialement dans l’objectif de restaurer la situation financière du régime. En raison, ce dernier était énormément déficitaire.

En tout cas, les petites retraites complémentaires vont progressées en 2024. Leur montant mensuel pourrait s’établir jusqu’à 100 euros. Une hausse potentiellement élevée qui devrait profiter à 1,7 millions de retraités.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.